Changement climatique : la mauvaise pluviométrie « pousse des maraîchères à utiliser les engrais chimiques »

A cause de la mauvaise pluviométrie notamment, des maraîchères font recours aux engrais chimiques dans le cercle de Fana. Selon elles, cela permet de booster les productions. Ces maraichères reconnaissent, toutefois, que c’est difficile de conserver les récoltes après.

Keïta Sirantou Fomba est maraîchère à Tingolé dans le cercle de Fana. Elle nous en parle dans cette production de Studio Tamani en partenariat avec l’IMRAP rentre dans le cadre du projet « Droits des femmes » soutenu par l’Union Européenne.

Source : Studio Tamani

Suivez-nous sur Facebook sur