Assainissement de la ville de Bamako : Les gilets verts déferlent sur la ville pour débarrasser Bamako de ses déchets

La propreté de la ville de Bamako doit être une affaire de tous, elle ne doit pas être l’affaire des seules ONG ou d’ozone, c’est pourquoi des jeunes conscient de l’ampleur du défi se sont regroupés autour du ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable afin de l’aider à rendre Bamako propre et d’inciter les habitants de la capitale à changer de comportement, a adopter des gestes et des attitudes pour faire rentrer Bamako dans la liste des capitales coquettes d’Afrique. Le mouvement gilets verts à été porté sur les fonts baptismaux le samedi 17 Août 2019 au palais de la culture Amadou Hampâté Ba en présence du ministre de l’Environnement, de l’assainissement et développement durable Houisseini Amion Guindo et devant un parterre d’acteurs œuvrant dans le domaine.

Les gilets verts sont des soldats de l’assainissement qui s’éparpilleront dans les coins et recoins de la ville afin de le nettoyer tout en conviant les habitants de la capitale à adopter des gestes et comportements contribuant à rendre à Bamako coquette. Composée des jeunes de toutes les communes et de tous les quartiers de Bamako, ces soldats comptent apporter leur pierre à l’édifice de l’assainissement de la capitale malienne dont nous sommes tous unanimes qu’elle à besoin d’un bain resplendissant.

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable Houisseini Amion Guindo est persuadé de la nécessité de l’implication des soldats de la nature que sont les gilets verts à apporter des changements notoires et à donner un nouveau visage à la capitale du Mali. Selon lui, malgré plus de mille milliards investi par le Mali dans l’assainissement que des défis restent encore à relever et que cette prise de conscience des jeunes sera une aubaine afin de renverser la tendance tout en débarrassant Bamako de ses déchets.

Le ministre leur a rassuré de son soutien indéfectible dans le but de leur permettre de mener à bien la lourde et exaltante mission qu’ils se sont assignées. Houisseini Amion Guindo a annoncé que des concours seront organisés entres les différents quartiers de Bamako afin de primer les meilleurs et d’inciter les autres à leur emboiter le pas dans le seul souci de rendre la capitale malienne coquette. Amener les Bamakois à changer de comportement et à adopter des techniques visant à redonner un autre visage à la ville des trois caïmans, d’anéantir les montagnes d’immondices qui se dressent ça et là empoisonnant l’air sont entre autres certaines des missions des gilets verts.

Moussa Samba Diallo 

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook sur