Enlèvement de Soumaïla Cissé: Mahmoud Dicko s’implique pour sa libération

L’imam Mahmoud Dicko s’engage dans les initiatives pour faire libérer Soumaila Cissé des griffes des groupes armés. Cette implication vient renforcer les efforts déjà fournis par son parti et le gouvernement.

 

Le président de l’URD et une partie de sa délégation sont aux mains de leurs ravisseurs depuis le 25 mars. En campagne dans le cercle de Niafunké où Soumaila Cissé vient d’être réélu député selon les tendances, il a été enlevé avec d’autres collaborateurs. Aussitôt, une cellule de crise avait été montée par son parti qui suit de près la situation.

Pour multiplier les chances d’une libération prochaine du Chef de file de l’opposition, une délégation du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) est allée solliciter ce 1er avril l’implication de l’imam Mahmoud Dicko.

« Le très respecté et éclairé Imam DICKO a exprimé sa disponibilité pleine et entière à s’associer à toutes actions en vue de sa libération », a indiqué la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS).

L’influent ancien président du Haut Conseil Islamique du Mali est partisan du dialogue avec les groupes armés terroristes. Il bénéficie d’un certain respect qui peut favoriser les tractations en cours.

Son engagement intervient au lendemain de la mise place par le gouvernement d’une cellule de crise pour « la coordination de l’ensemble des actions en vue de la libération du Chef de file de l’opposition politique et de ses compagnons ».

Cette cellule est dirigée par Ousmane Issoufi Maiga, ancien Premier ministre et figure influente du nord du Mali.

Malivox

Suivez-nous sur Facebook sur