En plus d’une médaille, Mamoutou Diarra mérite une bourse d’études

Le jeune Mamoutou Diarra, qui a sauvé des adolescents durant les inondations qui ont endeuillé Bamako le 16 mai dernier, sera décoré par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Pour le blogueur Pacha Malizé, une bourse d’études pour l’étranger serait un cadeau encore plus significatif que cette médaille.

 

L’image parle d’elle-même et a fait le tour des réseaux sociaux. Des internautes en mal de bonnes nouvelles ont vu le Président IBK saluer comme cela se doit le héros de la semaine dernière : Mamoutou Diarra, étudiant en Arabe à la Faculté des lettres, des langues et des sciences du langage (FLSL), qui a sauvé de la noyade des vies humaines à la suite des fortes pluies qui ont frappé Bamako.

Selon la page du ministère des Transports et de la Mobilité urbaine, la pluie diluvienne du 16 mai dernier a enregistrée 58,1 mm au centre-ville de Bamako, 138,3mm à Sotuba en commune I, 48mm à Sénou, et 23,2 mm à Katibougou dans la capitale malienne. En plus des dégâts matériels, la mort d’au moins 15 personnes a été enregistrée, selon un bilan provisoire donné par les services techniques de la Solidarité, de la Protection civile, et de la Santé du district de Bamako. Dans les six communes, plus de 300 familles ont été sinistrées. Alors que l’eau faisait des ravages en pleine capitale malienne, un jeune homme du nom de Mamoutou Diarra, la vingtaine, a pu sauver neuf adolescents qui étaient sur le point de se noyer, laissant ainsi des traces dans les cœurs et les esprits.

Une bourse et non une médaille

Beaucoup d’internautes ont apprécié et commenté la visite du Président Ibrahim Boubacar Keïta sur les lieux des drames et surtout sa reconnaissance de l’acte de bravoure de Mamoutou Diarra. Le Président, en guise de reconnaissance, a décidé de recevoir en audience le jeune Diarra et de lui décerner une médaille.

Choses que les internautes se sont empressés de commenter et partager sur les réseaux sociaux. Les commentaires vont dans tous les sens. A l’instar de Mamadou Gassama, ce jeune malien qui a sauvé un enfant suspendu dans le vide au quatrième étage d’un immeuble à Paris, certains ont préconisé que le jeune Mamoutou Diarra gagne les rangs des sapeurs-pompiers.

Recevoir une médaille de reconnaissance de la part du Président de la République est un grand honneur pour tout citoyen malien, mais je crois qu’actuellement, dans sa situation d’étudiant, Mamoutou Diarra a plutôt besoin d’une bourse d’études dans un pays où l’enseignement supérieur, pour reprendre l’éditorialiste et chroniqueur vedette Adam Thiam, « est sur la civière et, reflet exact d’une globalité malade, il n’augure rien de bon pour l’avenir du pays( à cause ) d’un système où la médiocrité demeure la règle. Niveaux désastreux malgré des diplômes ronflants, corruption allant jusqu’au système de notation des étudiants, débrayages à tout vent, années académiques interminables, et tout cela dans un impitoyable contexte de concurrence communautaire qui finira par nous imposer des ingénieurs sénégalais et des chimistes ivoiriens. »

Avec cette bourse d’études pour l’étranger, le jeune Diarra pourrait finir ses études dans les meilleures conditions et reviendrait au pays pour contribuer à la construction de notre patrie. Une bourse pour étudier dans une université privée du pays serait aussi une bonne chose. D’accord donc pour la médaille, mais avec la bourse en plus !

benbere.org

Suivez-nous sur Facebook sur