Emploi et formation professionnelle : le ministre Mohamed Salia Touré à l’ANPE

Dans le cadre de la série de prises de contact avec les structures relevant de son département, le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, M. Mohamed Salia Touré, était ce matin dans les locaux de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE).

Après les mots de bienvenue et de félicitations, le Directeur général de l’ANPE, M. Ibrahim Ag Nock, a procédé à une présentation de sa structure et l’état d’exécution du plan de travail annuel (PTA) au titre de 2020, qui était de 68,3% au 31 août dernier.

M. Ibrahim Ag Nock, aussi Président de l’Association africaine des services d’emploi publics (AASEP), a sollicité le soutien et l’accompagnement du ministre dans l’élaboration du Plan stratégique de développement (PSD) de l’ANPE, deuxième génération, portant sur la période 2021-2025, ainsi que dans la mobilisation des ressources (humaines, matérielles et financières) nécessaires à l’accomplissement et la réussite des missions de l’agence en cette période de crise sanitaire mondiale et également sécuritaire sur une partie du territoire national.
Quant au ministre, M. Mohamed Salia Touré, il a remercié le Directeur général de l’ANPE et l’ensemble de son personnel pour l’accueil chaleureux réservé à lui et à sa délégation.
Il a ensuite réaffirmé le rôle et la place de l’ANPE dans la réussite de la mission à lui assigner par les plus hautes autorités en cette période particulièrement difficile pour notre pays.
Il a rappelé à ce sujet l’importance des questions d’emploi et de formation professionnelle, notamment en ce qui concerne la reconversion de milliers de jeunes victimes de déperdition scolaire et qui échappent ainsi aux structures formelles d’encadrement et d’insertion.
Selon le Ministre, ils sont estimés aujourd’hui à plus de 790 000 jeunes actifs recensés au niveau de la Direction nationale de la formation professionnelle en attente de premier emploi.
Ce qu’il assimile à une possible “bombe sociale” dont la résolution immédiate constitue le plus grand défi pour le pays, en général et les structures en charge du sujet relevant de son département, en particulier, notamment l’ANPE et l’APEJ.
Pour Mohamed Salia Touré, il s’agit là d’une question de sécurité nationale dans un contexte sécuritaire déjà préoccupant pour notre pays et la sous-région.
Le ministre Mohamed Salia Touré a également rassuré le Directeur général de l’ANPE de sa totale et entière disponibilité pour l’accompagner dans la recherche et la mobilisation des ressources nécessaires à l’atteinte des objectifs assignés.
Il faut rappeler qu’après l’ANPE, la série de visites du ministre se poursuivra dans d’autres structures relevant de son département en vue de s’imprégner de leurs réalités et partager avec leurs personnels les missions et surtout les fortes attentes des usagers et demandeurs d’emploi vis-à-vis du département.
Pour avoir été pendant des années président du Conseil National des Jeunes (CNJ) Mali, le Ministre Mohamed Salia Touré n’est visiblement pas en terrain inconnu en matière d’emploi et de formation professionnelle, deux sujets de préoccupations majeures des autorités, mais aussi et surtout des organisations de jeunesses dans tous les pays au monde.
Suivez-nous sur Facebook sur