Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

Émission grand déballage : « Nous ne tôlerons pas les cas de déviances »

Le général de brigade Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la protection civile était le vendredi dernier l’invité de l’émission Grand déballage de notre confrère Yély Mady Konaté, diffusée sur  la chaîne continentale Africable tous les samedis à partir de 22 heures. Les chefs de corps de la gendarmerie, de la garde nationale, de la police nationale, de la protection civile, les chefs des services centraux, le directeur général adjoint de la police, les membres du cabinet du ministre et des responsables d’unités ont assisté à cet exercice dans le centre aéré de la BCEAO, à Djiélibougou en Commune 1 du district de Bamako.

abdoulaye cisse yeli mady konate animateur emiission television tv radio plateau grand deballage africable

Cet exercice qui se veut être une émission de divertissement aux dires de ses initiateurs était centré sur l’insécurité, le passeport diplomatique, le plan de sécurisation intégré du centre du Mali, la loi de programmation de la sécurité, la collaboration de la population avec ses forces.

Le ministre de rappeler le souci constant des plus hautes autorités du pays de sécuriser davantage nos villes, villages et hameaux. D’entée , le général dira que leur mission c’est de sécuriser les personnes et leurs biens. Face aux animateurs de l’émission, le ministre a détaillé le plan de sécurisation intégré du centre ( Mopti et une partie de Ségou) et de Bamako et alentours. Pour le cas de Bamako les agents s’emploient discrètement à sa sécurisation.  L’invité a mis l’accent sur les moyens pour la mise en œuvre de toutes ses actions. Le général Salif est revenu sur le concept du passeport biométrique et de sa décentralisation.

Le ministre a une fois de plus invité la population à une franche collaboration avec ses forces de sécurité et a dit que son département veillera à ce que les forces se rapprochent des populations et qu’il ne toléra pas les cas de déviances. Salif Traoré de féliciter les hommes et les femmes qui font ce boulot avec professionnalisme. Abordant la loi de programmation de la sécurité, le ministre a de nouveau expliqué son bien fondé et donné le coût de sa faisabilité sur cinq ans.

Avant de prendre congé des animateurs, le général de brigade Salif Traoré a laissé ce message : travaillons ensemble pour corriger les insuffisances. Nous sommes là pour la population qui doit comprendre que nous sommes ici pour la sécuriser. »

Tiémoko Traoré

Le Pouce

Suivez-nous sur Facebook sur