Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

Promotions Bakary Traoré : L’ESTM réhabilite un homme de science et de culture

Il y a des hommes que la mémoire collective ne devrait jamais oublier. Feu le Professeur Dr Bakary Traoré est sans doute du rang de ces célébrités.

Kenekouo Barthelemy Togo ministre nationale education

Ministre des sports puis de l’Education, éminent mathématicien, brillant intellectuel, militant de l’UNESCO, sa disparition est une perte immense pour le peuple malien, pour le monde de l’Education, de la Science et de la Culture. C’est cet homme de science et de culture, pieux, et de probité morale avéré qui a été célébré le 24 décembre 2016 comme Parrain des promotions 2016 de l’Ecole Supérieure de Technologie et de Mangement (ESTM).

C’est sûrement une tâche de la République également de réhabiliter Feu le Professeur Dr Bakary Traoré. Mieux vaut tard que jamais!… C’est dans cette dynamique, et conformément à l’idéal qui a prévalu à la création de l’ESTM, que ses dirigeants ont soutenu le souhait des promotions 2016 de se faire parrainer par l’illustre disparu.

En effet, l’hymne de l’ESTM rappelle toujours que cet établissement se veut une alternative à l’envoi de nos enfants en formation à l’étranger. Et Feu le Professeur Dr Bakary Traoré est l’exemple accompli de la formation au bercail, car de l’école primaire au doctorat, il a effectué toutes ses études au Mali.

La cérémonie de remise des diplômes et de prix pour l’occasion, dans l’enceinte de l’établissement, a regroupé le monde l’éducation, étudiants, professeurs, parents ainsi que plusieurs invités. Elle était présidée par Mme Diarra Fatoumata Dembélé, Présidente du Conseil de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, ex Vice-Présidente de la Cour Pénale Internationale, avec à ses côtés les coprésidents de l’ESTM Djibril Souleymane N’DIAYE, Abdel Hamid LAZRAK, Amadou DIALLO, le Directeur Général Anthioumane N’DIAYE, son Adjoint Salikou SANOGO, le représentant du Parrain en la personne de son fils Mahamadou Bakary TRAORE. Le représentant du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Madame le Ministre du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, chargée des Relations avec les Institutions Mme Diarra Raky TALLA a également honoré de sa présence ladite cérémonie malgré son programme chargé. Le maître de cérémonie, Ibrahim Diombélé de l’ORTM, était en même temps un des récipiendaires, faut-il le souligner, décrochant le diplôme de Master II Marketing Management avec mention très bien.

De nouvelles filières sont en gestation

Dans son discours, après les salutations d’usage, le Directeur Général de l’ESTM M. Anthioumane N’DIAYE a planté le décor par le rappel qui suit : ” Le 8 janvier 1973, au Centre Pédagogique Supérieur de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, quatre jeunes étudiants soutenaient brillamment leurs thèses de doctorat en mathématiques, permettant à notre enseignement d’atteindre, pour la première fois, un tel niveau. Feu Bakary Traoré était de ceux-là. En le choisissant comme modèle, nos promotions de cette année, ont voulu saluer son savoir et le partage qu’il en a fait. Merci, chers récipiendaires de l’avoir choisi “.

Et le DG de poursuivre : ” Dans le cadre de notre projet d’établissement, après avoir réorganisé nos enseignements dans nos sept filières, nous avons introduit une huitième filière : celle des Mines. De nouvelles filières sont en gestation en vue de renforcer notre partenariat avec le monde professionnel qui permet de favoriser les stages voire des emplois pour nos récipiendaires. Enfin, nous avons entamé un rapprochement plus serré avec le milieu des écoles professionnelles en vue d’échange d’expériences et d’enseignants “.

S’adressant aux récipiendaires, il a indiqué que le diplôme qu’ils vont recevoir est, sans doute, le résultat de leurs efforts, mais également ceux de leurs parents et de leurs professeurs. Il permet de leur ouvrir de nombreuses portes, les prépare à une vie professionnelle, durant laquelle il est attendu d’eux la capacité de mettre en pratique les connaissances acquises au cours de votre formation et surtout un attachement profond aux valeurs qui caractérisent l’impressionnante carrière de leur parrain, notamment le don de soi, l’humilité, la détermination, la persévérance, la compétence et l’amour du travail bien fait, a-t-il souligné.

Il a tenu particulièrement à féliciter les étudiants de Master 2 SRT pour l’orientation scientifique qu’ils ont choisie. Ce Master affiche un taux de réussite de 87,5% et se compose pour deux tiers de dames, contrairement aux indicateurs généralement annoncés.

  1. N’DIAYE a précisé que durant l’année académique écoulée, sur 172 étudiants qui se sont présentés aux évaluations, 118 ont validé leur année soit un taux de réussite de 68,6%. Il aussi indiqué que les promotions Bakary Traoré totalisent 79 diplômés dont 37 dames soit plus de 46,8%. C’est le lieu, dit-il, de remercier et de féliciter le corps professoral pour les efforts consentis pour aboutir à ces résultats.

Le ” savoir-être ” est aussi important que

le “ savoir-faire

Pour sa part, le porte-parole du parrain, Colonel Mahamadou Bakary TRAORE, s’est dit ravi d’être parmi les invités et très honoré de pouvoir parler au nom du parrain de des promotions feu Dr Bakary TRAORE. Il a tenu tout particulièrement à remercier la Direction et tout le personnel de l’ESTM, de lui offrir cette opportunité, et d’ajouter : ” Je tiens vraiment à saluer le travail extraordinaire que font le corps professoral et le personnel administratif de l’ESTM pour maintenir cet établissement parmi les formations d’excellence au service du Mali’’.

De son père, il a retenu ceci : ” L’homme a toujours prôné l’excellence, l’honnêteté, le courage, l’intégrité et le dévouement au travail “.

S’adressant aux récipiendaires, il a indiqué : ” Aujourd’hui est un jour important pour vous, ce diplôme est un accomplissement, une réussite et je vous félicite pour cette belle étape qui marque le début de votre carrière professionnelle.

En tant que porte-parole du parrain, c’est aussi mon rôle de vous prodiguer quelques conseils à vous qui débutez votre carrière. Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai les clés de la réussite. Moi-même, je ne suis qu’à la moitié de ma vie professionnelle et j’ai encore beaucoup de choses à prendre… Les 20 années qui nous séparent me donnent seulement un peu plus de recul que vous sur le monde du travail. J’aurais donc 3 conseils à vous donner :

N’ayez pas peur de l’échec!

     C’est une des choses qui nous différencie du monde anglo-saxon où l’échec n’est pas tabou et fait partie de la vie professionnelle. Ceux qui échouent et la peur de l’échec nous paralyse parfois. On a le droit de se tromper, on a le droit de commettre des erreurs. Le plus important est d’en tirer les leçons et de continuer à avancer.

Le ” savoir-être ” est aussi important que le ” savoir-faire “

Vous êtes au tout début d’un long chemin mais vous devez absolument conserver malgré les années qui vont passer ce savoir-être que vous a inculqué l’ESTM. Vous en devez jamais perdre votre curiosité, votre soif d’apprendre, votre énergie, votre envie d’avancer, votre capacité à créer un réseau… Toutes ces aptitudes que vous avez développées à l’ESTM sont aussi importantes que les connaissances théoriques que vous avez acquises. Le monde dans lequel nous vivons évolue de plus en plus vite et les connaissances théoriques se périment, la ” savoir-être ” perdure.

Prenez du plaisir !

En 2005, Steve Jobs, l’ancien DG charismatique d’Apple, était intervenu lors d’une cérémonie de remise des diplômes à l’université de Stanford aux Etats-Unis. Il avait dit : ” Stay hungry, stay foolish “, ” Restez affamés, restez fous ” !

Je vous exhorte à vous lancer dans l’aventure de la vie professionnelle et de mener avec bravoure, intelligence et courage les combats de la vie.

Je terminerai ce discours par une lecture du saint coran en guise de bénédiction et d’accompagnement car votre parrain l’aurai fait ainsi. Encore bravo à tous et merci “

.Mais qui est Bakary ?

C’est à cet exercice délicat que s’est essayé le DGA M. Salikou SANOGO.

            ” Nous sommes réunis ce matin pour célébrer la réussite de nos étudiants par cette cérémonie de remise des diplômes aux étudiants qui ont terminé avec bonheur cette année leurs études en DUT, Licence et Master.

Chers récipiendaires,

Vous avez choisi, pour parrainer vos promotions, un homme de qualité, un enseignant, un chercheur, en pédagogue, un scientifique, un mathématicien d’exception, un travailleur infatigable qui, bien que n’étant pas physiquement présent parmi nous ce matin, est présent dans nos esprits et dans nos cœurs, dans l’esprit et le cœur de milliers de Maliens. Cet homme, car il faut le nommer, est le Professeur Docteur Bakary TRAORE.

C’est cet homme que j’ai l’honneur de vous présenter ? Honneur redoutable. Aussi, voudrais-je solliciter toute votre indulgence pour les omissions et imperfections que vous pourrez déceler çà et là dans mon propos.

1-Pr Bakary Traoré est né vers 1945 à Tongué, cercle de Macina, Région de Ségou. Marié, père de cinq (5) enfants (2 garçons – 3 filles).

            Pur produit de l’école malienne comme nous allons le découvrir à travers sa biographie

2- Après ses études primaires il entreprit des études secondaires et supérieures toutes orientées sur la formation des enseignants :

            C’est ainsi que de 1959 à 1963 il fréquente le Cours normal de Banankoro. Il obtient le Diplôme d’Etudes Fondamentales (D.E.F)  en Juin 1963.  Aussitôt après il entre en 1963 à l’Ecole Normale de Katibougou d’où il sort en Septembre 1965 avec le Diplôme des Ecoles Normales, diplôme qui lui confère le grade de Maître du Second cycle de l’Enseignement Fondamental. Il est alors intégré dans la fonction publique et affecté à l’Ecole Fondamentale de Bla.

            Mais le jeune enseignant ne s’arrête pas là ; sa soif d’apprendre le pousse  à poursuivre des études supérieures. C’est l’Ecole Normale Supérieure de Bamako qu’il choisit ; il y est admis en  1965. Il en sort en juin 1969 muni de son diplôme. Le voilà Professeur de l’enseignement secondaire général. Il est alors affecté au Lycée de Markala où il enseigna les Mathématiques pendant l’année scolaire 1969-1970.

            En 1970 le Gouvernement malien décide de jeter les bases de la formation postuniversitaire et de la recherche scientifique  maliennes en ouvrant, avec l’appui de l’UNESCO, le Centre Pédagogique Supérieur (CPS) de Bamako, l’actuel ISFRA (Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée),  pour former sur le sol malien des Docteurs de 3ème cycle, destinés à enseigner dans les Grandes Ecoles et à faire la recherche scientifique au service du développement du pays dans les domaines tels que la Mathématique, la Physique, la Chimie, la Biologie, la Linguistique, les Lettres, les Sciences Humaines, etc.  Bakary Traoré, poussé par une soif inextinguible d’apprendre, est admis au CPS. Une nouvelle aventure intellectuelle commence alors pour lui. Pendant trois ans,  de 1970 à 1973, il prépare, en compagnie d’autres camarades,  sa thèse de Doctorat de Spécialité en Mathématiques qu’il soutient avec succès  en janvier 1973, sur le thème : “Courbes Généralisées de L.C. Young  et Contrôle Optimal”.

            Le DEF obtenu en juin 1963, la thèse de Doctorat soutenue en janvier 1973 : 10 ans après le DEF, le Doctorat. Première promotion du DEF institué par la Réforme de 1962. Première promotion du Doctorat préparé au Mali. Tels sont les caractéristique du parcours de formation de Bakary Traoré, pur produit de l’école malienne.

3- Dr Bakary Traoré a occupé différents postes dans l’enseignement et dans l’administration scolaire :

– Maître du Second Cycle à l’Ecole Fondamentale de Bla (1965)

– Professeur au  Lycée de Markala (1969)

– Conseiller Pédagogique à l’Institut Pédagogique National (Chef de la Section Mathématique) d’août 1970 à août 1979

– Professeur  à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, à partir d’août 1972

-Professeur à l’Ecole Militaire Inter- armes de Kati  de 1972 à 1978                        

-Professeur à l’Ecole Nationale d’Administration de Bamako de1972 à 1974                        

– Inspecteur Général de Mathématiques de l’Enseignement Secondaire d’octobre 1973 à août 1979

– Inspecteur Général de Mathématiques de l’Ecole Normale Supérieure de juillet 1974 à janvier 1979

– Directeur des Enseignements Supérieurs et de la Recherche Scientifique d’août 1979 à mars 1981

– Directeur de l’Institut Pédagogique National et de l’Enseignement Normal, au Ministère de l’Education Nationale d’octobre 1984 à mai 1986

-Il est nommé Ministre des Sports, des Arts et de la Culture le 06 juin 1986

-Après ce poste Professeur Bakary TRAORE est nommé Ministre de l’Education Nationale 

4- Dans le cadre de ses activités d’enseignement, de recherche et d’administration Pr Bakary Traoré effectua de nombreux voyages et missions à l’étranger

– En mai-juin 1970 il participe au  Séminaire de Méthodologie de l’Enseignement de la Mathématique à l’Ecole Normale Supérieure de Sèvres (France)

– En juillet-août 1971 il participe au Séminaire de Méthodologie de l’Enseignement de la Mathématique à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan (France).

– En mai-août 1972 il effectue un stage de recherches à l’Université d’Etat de Campinas (UNICAMP) au Brésil et participe au Séminaire International d’Analyse Fonctionnelle de Recife au Brésil (Août 1972).

– En septembre-décembre 1973 il prend part au Séminaire de Méthodes Mathématiques et Numériques de la Mécanique des Fluides au Centre International de Physique Théorique de Trieste (I.C.T.P.) en Italie.

– En juillet-septembre 1974 il effectue un  séjour de Recherches à l’UNICAMP (Brésil).

– En juillet 1976 il prend part au Congrès Panafricain des Mathématiques à Rabat (Maroc) : Il est Rapporteur de la Commission sur l’Enseignement de la Mathématique en Afrique.

– En août 1976 il participe au 3ème Congrès International sur l’Enseignement de la Mathématique à Karlsruche en Allemagne Fédérale : Il est Président de la Commission A1 sur l’Education Mathématique au niveau préscolaire.

– De février à avril 1977 il est Consultant UNESCO à Ruanda en Angola pour le 1er stage angolais de formation des Professeurs de l’Enseignement Secondaire.

– De septembre à octobre 1977 il est aux Etats Unis avec un programme chargé qui lui permet :

+ de s’informer sur l’Evolution des Programmes et de l’Activité Mathématique à travers les Etats-Unis d’Amérique ;

+ de participer au Colloque sur la Formation Permanente dans le domaine de l’Education à Memphis dans le Tennessee (USA) ;

+ et de participer Convention Nationale de Philadelphie du Conseil National des Professeurs de Mathématique.

– De septembre à octobre 1978 il est Consultant des Nations-Unies à Sao Tomé et Principe pour la Science et la Technique au service du Développement.

5- Concernant les publications citons :

Sa Thèse de Doctorat (Janvier 1973 à Bamako) :

– Contrôle Optimal et Courbes généralisées de L.C Young-

Son œuvre fondamentale, scientifique et pédagogique, contribution remarquable à l’enseignement des mathématiques au Mali, qui a servi à la formation de plusieurs générations d’élèves maliens :

– Mathématique Fondamentale : Classes de 7°, 8° et 9° du Mali.

6- Le Pr Bakary Traoré fut membre de plusieurs sociétés savantes :

– Membre de l’ “American Mathematical Society” (La Société Mathématique Américaine).

– Membre de la “Socieda de Brasilera de Matématica” (la Société Mathématique du Brésil).

– Membre de l’Union Mathématique Africaine.

– Membre de l’Association des Professeurs de Mathématique de l’Enseignement Public de France».

Et le professeur SANOGO de conclure en ces termes, en s’adressant aux récipiendaires : ” En écoutant cette présentation, vous mesurez  sans doute la lourde responsabilité que vous assumez en choisissant de baptiser vos promotions du nom du Professeur Bakary TRAORE. Mériter d’un tel homme est chose difficile mais si vous décidez de suivre le chemin qu’il a tracé, vous réussirez sans nul doute, vous ferez honneur à sa mémoire “.

«Nous sommes fiers de notre formation et de nos diplômes»

Au nom des lauréats, leur porte-parole M. Mahamadou DIARRA a déclaré :

” Je suis ému et très honoré d’être le porte-parole des récipiendaires de la promotion 2015-2016 de l’ESTM.

            Jour pas comme les autres, ce jour restera à jamais gravé dans notre mémoire car il couronne un parcours universitaire plein d’engagement, de privation, de vie de groupes, d’accomplissement, de réussite, j’en passe.

            Aujourd’hui marque la fin d’une vie universitaire mais aussi et surtout le début d’une vie nouvelle ; celle de nos premiers pas vers le monde du travail.

            Camarades, parlant à votre nom, permettez-moi de dire à nos hôtes que ces années passées à l’ESTM furent denses en instruction mais aussi inoubliable en rencontres fructueuses et d’expériences. La solidarité et le travail de groupe furent la base de ces années d’études.

            Nous récipiendaires de la promotion 2015-2016, sommes fiers de notre formation et des diplômes qui nous ouvrent la porte d’une vie professionnelle pleine d’espoir.

            Nous nous engageons fortement, solennellement devant nos professeurs, l’administration, nos parents et proches d’exploiter judicieusement les connaissances acquises pour notre vie professionnelle future.

            Permettez-moi mesdames et messieurs, au nom de l’ensemble des récipiendaires et à mon nom propre, de saluer la mémoire de notre estimable Parrain.

            En choisissant Monsieur Bakary Traoré, nous nous donnons un défi, celui de suivre ses traces et de mériter comme lui d’être cité comme modèle de courage, de dur labeur, de compétence et d’honneur au service de son pays.

            Un immense merci à l’ensemble du corps professoral : ces hommes et femmes qui n’ont ménagé aucun effort pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

            A nos parents et proches qui nous ont soutenus tout au long de notre cursus par des conseils, des accompagnements matériels et financiers, nous leur resterons redevables à jamais.

            A mes camarades de promotion, ce diplôme est la juste récompense de tant d’années d’efforts, de votre engagement sans faille. Pour ceux qui accèdent à des fonctions, il marque une nouvelle vie, celle de la responsabilité, du professionnalisme, tâchons de mériter ce diplôme que nous allons recevoir sous peu.

            A nos cadets, je dirai bon courage !  Faites preuve de persévérance et de courage “.

«ne jamais perdre espoir dans la vie»

Pour sa part, la présidente de la cérémonie Mme DIARRA Fatoumata DEMBELE a souligné entre autres : ” J’ai été impressionnée par  les recommandations de Mamadou Bakary Traoré représentant de la famille du parrain. Il a en effet demandé aux récipiendaires de ne jamais perdre espoir dans la vie et de se  battre pour surmonter les difficultés qu’ils trouveront sur leurs chemins respectifs. Croyez-moi, il a raison. Je vais illustrer cette affirmation en vous racontant la petite histoire de Feu Windson Churchill, Premier Ministre du Royaume-Uni pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

            Durant sa jeunesse il a été licencié de son emploi parce qu’il était arrivé ivre à son bureau après avoir passé toute la nuit à fêter un anniversaire avec un groupe de copains. Après avoir connu le chômage, l’exclusion, la pauvreté et le mépris  il a réussi à remonter la pente jusqu’à se retrouver Premier Ministre de son Pays.

            A présent, il nous revient de saluer vivement Mme Mariame Diarra, veuve du Parrain, ici présente dans la salle. Je vous demande de l’applaudir très fort, car elle a honorablement joué le double rôle du père et de la mère pour ses enfants privés prématurément de l’assistance de leur Papa. Elle a su combler les besoins affectifs et matériels de ses enfants au prix de lourds sacrifices pour leur permettre de devenir ce qu’ils sont aujourd’hui. Elle a en outre vécu sa profonde douleur dans une grande dignité “.

La cérémonie, qui a débuté à 9 h 30, a pris fin à midi, suite à la remise des diplômes et de prix aux récipiendaires puis le cocktail.

SARRE Assétou DJIRE

 

Source:  Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook sur