Mali : le syndicat de l’éducation annonce la fermeture de toutes les écoles publiques à compter de samedi

Le syndicat proteste contre l’harmonisation de la grille salariale des fonctionnaires de l’état. Selon ses responsables, l’application de ce projet de loi remet en cause les acquis de l’article 39.

Les écoles publiques du Mali seront fermées dès ce samedi a annoncé dans un communiqué le Syndicat des enseignants signataires du 15 octobre 2016. Le syndicat proteste contre l’harmonisation de la grille salariale des fonctionnaires de l’état. Selon ses responsables, l’application de ce projet de loi remet en cause les acquis de l’article 39.

Cette décision de la Synergie des Syndicats des enseignants intervient au lendemain de l’abrogation de l’article 39 par le Président de la Transition qui a approuvé vendredi par ordonnance le projet de loi sur l’harmonisation de la grille salariale des fonctionnaires de l’Etat.

Ce projet de loi a d’ailleurs été adopté en Conseil des ministres le 30 juin dernier. Suite à cette décision, le Président de la Transition Colonel Assimi a affirmé que la présente ordonnance abroge toute disposition antérieure.

D’où la frustration du Syndicat des enseignants signataires du 15 octobre qui décide ainsi la fermeture des écoles publiques en Républiques du Mali jusqu’à nouvel ordre

“ A travers cette ordonnance, les autorités de la Transition nous imposent une guerre pour préserver nos acquis ” a déclaré Ousmane Almoudou porte-parole du Syndicat.

Selon lui, une réunion d’urgence se tiendra dans les heures à venir. Il faut rappeler que l’article 39 accorde 15,17% d’augmentation sur les salaires des enseignants.

Il stipule, en outre, que : « toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général des fonctionnaires s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement fondamental, secondaire, de l’éducation préscolaire et spéciale».

Les enseignants estiment que cette ordonnance remet en cause cet article 39 obtenu après une année de mouvement de grève paralysant l’année académique 2019-2020.

Depuis, le 1er juillet dernier le syndicat avait annoncé le boycott des examens de fin d’année et la non délivrance des notes.

Les examens du Diplôme d’Etudes Fondamentales DEF devraient se tenir du 16 au 18 août prochain et le baccalauréat du 23 au 26 du même mois.

Par ailleurs, l’Union Nationale des Travailleurs du Mali salue cette décision d’harmonisation de la grille et appelle ses militants à y adhérer.

Pour le Gouvernement du Mali, cette disposition participe à l’apaisement du climat social et la volonté de rétablir l’équité entre les agents de l’Etat.

Source :  aa.com

Suivez-nous sur Facebook sur