Les syndicats de l’éducation réaffirment au gouvernement leur détermination

Les syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 remarquant toujours le blocage de leurs salaires par le gouvernement malien, « en violation de la constitution et de tous les textes régissant l’exercice du droit de grève en république du Mali », déclinent toute négociation.

Rappelons que les négociations devaient reprendre le vendredi 12 avril 2019 dernier à 15 heures, mais les syndicats se sont présentés par courtoisie et par bonne foi pour signifier à la partie gouvernementale que la reprise des négociations est toujours subordonnée au déblocage des salaires. Dans le cas échéant, les syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 ont tenu à informer à travers sa lettre circulaire N°038 du 12 avril dernier l’ensemble de ses militants ainsi que le peuple malien du maintien de sa décision, c’est-à-dire le fait que toutes les négociations avec le gouvernement reste tributaire au déblocage des salaires. Toutefois, à travers cette lettre, le directoire montre toute sa reconnaissance aux militants et leur rassure de sa détermination à conduire le mouvement jusqu’à la satisfaction totale des points de revendication.  À partir de cette lettre, nous comprenons que le mot d’ordre de grève de 23 jours commençant ce lundi 15 avril 2019 reste inévitable.

 

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur