La Fondation Maarouf de la Turquie donne raison au journal hebdomadaire Carrefour.

Nous avons écrit dans notre parution  131 du jeudi 10 Septembre 2015 à la une Que « l’établissement collège horizon serait –il à la solde de l’organisation état islamique au Mali »?

mohamed ag erlaf ministre education Fondation Maarif Turquie college horizon

Chose qui vient d’être prouver par l’état  Turcs qui accuse formellement  Fetula-GÜLEN le propriétaire des dits établissements  d’être derrière le coup d’état manqué contre le Président de la République de Turquie en 2016.

Nous avons  annoncé dans le journal  « carrefour » que les établissements Collège Horizon au Mali en dehors du programme éducatif Malien, les manuels religieux sont enseignés de plus en plus aux élèves au moment de la soupe à quelle fin s’interroge certains parents d’élèves.

Les turcs avaient en son temps dit qu’ils ne sont pas venus au Mali pour tirer profit, mais plutôt pour aider les démunis, si c’est le cas pourquoi les frais de Scolarité  avoisinent déjà le million  alors  que les travailleurs ont un salaire de misère.

Le bras de fer qui oppose   les turcs de l’ex collège horizon  à  la Fondation Maarouf de  Turquie s’est terminé sur la victoire de la fondation Maarouf. Mais  la rentrée   dans les établissements désormais  qui appartiennent à la fondation  Maarouf de  Turquie,  s’est déroulée  le lundi  9 octobre 2017 dans atmosphère d’incertitude. Ce constat fait suite à une visite que  nous avons effectué   aux environs  de 8h   dans les établissements les établissements Maarouf de la  Turquie.

Le   personnel enseignant était présent à l’exception   de  M KAMATE et M CISSE deux éducateurs  qui n’ont pas  souhaité  travailler avec la Fondation Maarouf.

Chaque  enseignant était dans sa  classe muni de sa  liste de présence avant même le début des cours, le directeur M TRAORE et son Adjoint M BAH  étaient tous dans leurs bureaux  respectifs pour gérer les dossiers administratifs. Les secrétaires et les gardiens M KEITA et KONATE étaient tous présent à leurS postes.

Cette ouverture  des classes s’est déroulée   en présence  des dirigeants de la fondation Maarouf et d’un conseiller du l’ambassade de Turquie au Mali.

Les parents d’élèves faisaient des va et vient  incessants pour prendre des renseignements.

Nous demandons à la Fondation Maarouf de Turquie  et au gouvernement de la république du Mali de respecter les accords signés tempête ce parent d’élève inquiet.

Du côté du corps enseignant c’est toujours le doute. Ils  se demandent si les augmentations de salaire auront lieu. Les parents attendent beaucoup des nouveaux propriétaires  en terme de baisse de frais scolaires.

Siramakan  KEITA

Suivez-nous sur Facebook sur