Institut National de Formation des Travailleurs sociaux ; Les étudiants en grève de 72 heures depuis hier

Les 700 étudiants de l’Institut National de Formation des Travailleurs sociaux (INFTS) sont remontés contre la décision du gouvernement malien prise le 31 mai 2019 et qui ordonne le retrait de l’institut du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique au profit du ministère de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté avec son lot de conséquences incalculables sur le cursus des étudiants ainsi que sur leur avenir. Le secrétaire général du comité AEEM de l’Institut Cheick Tamba Keita a organisé le lundi 10 Juin 2019 un point de presse afin d’appeler le gouvernement à revoir sa copie. Pour se faire entendre, les étudiants ont décrété une grève de 72 heures à compter du lundi 10 Juin 2019.

« Cette décision du gouvernement malien ordonnant le retrait des Instituts du Mali du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique au profit du ministère de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté. Nous sommes contre cette décision qui compromet notre avenir et met en danger nos carrières. Ce décret du 31 Mai 2019 compromet la reconnaissance de nos diplômes à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur du pays.

La décision nous empêchera de poursuivre nos études dans les pays de l’espace Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA). Nous ne laisserons personne attenté à notre avenir et nous battrons avec les armes diplomatiques pour faire inverser la tendance en notre faveur », c’est par ces mots que le secrétaire général du comité AEEM de l’Institut National de Formation des Travailleurs sociaux (INFTS) Cheick Tamba Keita a débuté ses propos.

Selon lui, l’avenir des 700 étudiants de l’institut ainsi que des étudiants des autres instituts du Mali est menacé et qu’ils feront front commun pour se sauver. Il a fait savoir qu’ils ont adressé une kyrielle de correspondances à la primature, et au secrétariat général du gouvernement  afin que la décision soit purement et simplement annulé. Afin de gagner cette lutte, les étudiants ont décrété une grève de 72 heures à compter du lundi 10 Juin 2019 et ils promettent d’autres actions comme des marches et des sit-in.

Moussa Samba Diallo

 

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook sur