Fuite des sujets d’examens : ne faut-il pas repenser les procédures des confidentiels

La fuite des sujets dexamens est devenue au fil du temps lexpression populaire à la veille de chaque examen au Mali. Entre les parents délèves et les autorités scolaires qui sont les vrais animateurs de ce fléau ?

 

Chaque année, au Mali, les candidats des différents examens se retrouvent sur le réseau social Facebook pour ainsi former un groupe sur WhatsApp. Objectif, partager entre eux les épreuves des examens. Qui leur donne ces sujets qui semblent être confidentiels. Pour le moment, on ignore. Et pourtant le ministre de l’Education nationale avait annoncé des examens propres lors de sa conférence de presse la semaine dernière.

Qu’est-ce qui n’a pas marché au niveau du département de tutelle ou n’a-t-il plus le contrôle de la situation ? Aider son enfant à émerger dans la médiocrité est le pire tort qu’on puisse lui causer. Par ailleurs, plusieurs établissements privés créent des groupes pour les candidats dans le but de les appuyer étant dans les salles d’examen. Certes, ces établissements font la publicité de leur école, mais ils détruisent aussi l’avenir de milliers d’enfants.

Cette année, tous les confidentiels notamment les sujets du Diplômes d’Etudes Fondamentales ont été connus d’avance avant l’examen proprement dit. Ne faut-il pas trouver une autre alternative pour le bonheur de l’éducation malienne ? Quand on sait bien que le monde évolue vers la globalisation. Et quand on parle de globalisation, ça demande beaucoup de choses. L’excellence et le mérite sont les deux mots clés de cette nouvelle tendance.

A cette allure, le Mali risque d’être le dernier de la classe. Les parents d’élèves sont-ils complices de cette situation ? L’Etat qui organise les examens doit enquêter et sévir les fautifs. Cet examen national mérite d’être annulé pour l’honneur de notre pays. Cette tricherie généralisée renforcera le discrédit du monde entier sur la capacité intellectuelle des apprenants maliens voir les diplômes.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur