FSEG : Quels rôles pour la jeunesse face à l’insécurité au Mali?

La semaine de citoyenneté du club Unesco de la Faculté des Sciences de l’Economie et de Gestion(FSEG) a eu lieu courant janvier 2020 sur la colline de Badala. L’objectif de cette semaine était de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité au Mali. C’était en présence de la secrétaire générale du club Unesco, Sarata Niafo, la marraine de la cérémonie, Mme Diallo Kadia Maïga, le doyen de la FSEG, Dr. Soboua Théra et plusieurs autres personnalités.

Organisé par le club Unesco, cette première édition de la  semaine de citoyenneté qui s’étendait sur quatre jours visait, selon les organisateurs, à contribuer au maintien de la paix et de la sécurité à  travers  l’éducation, la science, la culture, la collaboration entre les nations afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous. Au cours de la semaine, étaient au programme, entre autres : des conférences débats, des formations en informatique, des visites d’industries, un match de football entre les membres du club Unesco et les porteurs d’uniforme et enfin une soirée traditionnelle pour montrer la place de la culture dans la consolidation de la paix. Cette semaine s’adressait à la jeunesse Malienne dans son ensemble pour leurs permettre de jouer pleinement leur place à la consolidation de la paix. D’où le thème : « Insécurité au Mali : Quels rôles pour la jeunesse ? ».

Selon la secrétaire générale du club Unesco, Sarata Niafo,  le choix de ce thème se justifie par la situation actuelle de notre pays et tous les défis qui accablent les jeunes. Il vise à créer un créneau d’échanges avec les experts en vue de trouver une solution durable à la question de la participation à la jeunesse à la résolution non-violente des conflits. Pour elle, le club œuvre à travers différentes activités pour contribuer à l’émergence d’un monde de paix et pour le développement durable du Mali. Il privilégie des actions de formations à la citoyenneté, la culture de la paix et la non-violence, la promotion des droits humains, de l’éducation et de l’alphabétisation, ajoutera-t-il.

Par ailleurs, Selon la secrétaire générale du club Unesco, Sarata Niafo,  le club Unesco de la FSEG a participé à toutes les grandes activités organisées par la Femacau comme : l’atelier de réflexion et d’échanges pour un milieu universitaire apaisé et sans violence en partenariat avec le programme promotion de la paix au sahel du Mali à Ouéléssébougou, en avril 2019, la 15ème édition du camp chantier international de reboisement et d’échanges culturels à Ségou, en août 2019, la célébration de la journée internationale de la paix à Sikasso, en septembre 2019, la formation des formateurs pour la promotion de la masculinité positive chez les jeunes hommes et les adultes pour l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes à Bamako en décembre 2019 et plusieurs d’autres activités.

Quant à la Marraine de la cérémonie et non moins secrétaire générale de la commission nationale Malienne de l’Unesco et Isesco, Mme Diallo Kadia Maïga, a réitéré sa disponibilité à accompagner les initiatives qui favorisent la paix, le développement durable et l’éducation à la citoyenneté. Elle a félicité les clubs Unesco de la FSEG pour l’organisation de cette semaine en faveur de la culture et la citoyenneté.

Daouda S. Dao

Source: l’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur