Éducation : Fin de deux jours de concertation régionale pour l’amélioration de la gestion de l’école malienne

Les responsables des Académies d’enseignement des rives gauche et droite de Bamako ont, durant 2 jours (du lundi 3 au mardi 4 février), assisté à une table ronde de concertation régionale organisée par le projet dans le cadre de la FCM (Formation Continue des Maîtres). Ce, pour renforcer et améliorer le savoir-faire des responsables de l’enseignement et rappeler aux participants leur rôle et responsabilité dans la gestion de l’école malienne. La cérémonie a eu lieu dans les Académies des rives droite et gauche de Bamako.

Rappeler à l’ensemble des acteurs de l’Education leurs rôles et responsabilités dans la gestion de l’école ; approfondir la compréhension reliée au suivi de la FCM ; miser sur l’importance du suivi dans la mise en œuvre des plans de formation annuels élaborés… tels sont, entre autres, les objectifs de cette table ronde de concertation qui a eu lieu dans les rives droites et gauche de Bamako.

Selon la Directrice de l’Académie d’enseignement de la Rive droite, Mme Touré Zahiatou, cette table de concertation vise à améliorer les « façons de faire des enseignants » dans les milieux scolaires. À ses dires, elle permettra d’améliorer le système éducatif : « La table de concertation ne concerne pas que les enseignants, ils sont les premiers bénéficiaires de la formation, mais elle concerne plutôt l’ensemble des acteurs de l’éducation », a-t-elle confié.

Pour sa part, Abdoulaye Diallo, chef de Division de Formation de l’Académie Rive droite a donné plus de précision sur le thème de la rencontre : « La thématique de cette année, c’est le suivi des activités de formation exécutée au niveau des CAP et des CA des maitres. Pour ce faire, trois domaines sont privilégiés, à savoir faire le suivi sur la FCM ; analyser les données des communautés d’apprentissage des maitres ; comment faire pour le suivi au niveau des CA et des FCM ».

Il a précisé que chaque participant est appelé, via cette formation, à faire le bilan des activités exécutées courant l’année précédente et celles à venir. M. Diallo a indiqué que la table de concertation vise à renforcer le savoir-faire des acteurs de l’Education en vue d’avoir un « meilleur rendement scolaire ».

Selon le chef de Division de Formation de l’Académie Rive droite, « Les dix actions de formation programmée ont été exécutées l’année dernière par les enseignants bénéficiaires de la formation, ce malgré des perturbations de cours. Les formations de 2019 ont donc porté fruit, et les maitres ont commencé à avoir l’engouement de la formation ».

Pour Souleymane Laminia Traoré, la table de concertation est une rencontre « d’échanges et de discussions » entre enseignants afin de permettre la correction des insuffisances. Ce, pour relever les défis, et s’adapter à l’évolution du temps.

Au cours de cette séance, les responsables de l’Education et les partenaires sociaux ont été sensibilisés sur leurs rôles et responsabilités dans la gestion de l’école et en FCM, le suivi de la mise en œuvre des plans de formation annuels a été réalisé. Les actions exécutées ont fait l’objet de présentation, de discussions et d’analyses. Le rapport d’analyse des résultats du DEF 2019 et des recommandations qui en découlent ont été partagés avec les participants.

Rappelons que les Directeurs de Centres d’Animation Pédagogique (DCAP) des Académies d’enseignement des rives droite et gauche, les représentants de la Direction Nationale de l’Enseignement Normal (DNEN), les directeurs des IFM ainsi que des conseillers pédagogiques, des maires de communes… ont tous pris part à ces deux jours de table de concertation en FCM.

Mamadou Diarra

Source: Journal le Pays-Mali

 

Suivez-nous sur Facebook sur