Débat interuniversitaire ‘’Profil du citoyen’’ : Quand le verdict du jury divise

La finale de la 4e édition du débat interuniversitaire dénommé le « Profil du Citoyen », tenue le jeudi 4 octobre dernier, a engendré un grand remous dans le milieu de l’enseignement supérieur. Si la Faculté de la Médecine, de la pharmacie et d’odontostomatologie (FMPOS) a été déclarée vainqueur par le jury, l’Ecole Normale Supérieure (ENSup) n’a pas caché sa frustration face à ce qu’elle appelle ‘’une implication politique’’.

Organisé chaque année depuis maintenant 4 ans, l’édition 2018 du célèbre débat interuniversitaire ‘’Le profil du citoyen’’ a laissé un arrière-goût amer dans l’espace universitaire malien en provoquant des grincements de dents chez les étudiants de l’Ecole Normale Supérieure le jeudi dernier.

Organisé par l’Association pour la Conscience Citoyenne (ACC) en partenariat avec l’ONG Agir de la première Dame du Mali, Mme Keita Aminata Maïga et l’ORTM, Le profil du citoyen est une émission télévisée de débat contradictoire qui met en compétition des universités maliennes sur des thématiques propres au Mali. Il permet aux étudiants de discuter dans une démarche de construction citoyenne des préoccupations liées à la vie socio-culturelle, politique, économique, sécuritaire, entre autres. Un débat purement indépendant qui prépare l’étudiant malien à être un citoyen exemplaire.
Mais, cet espace, censé éduquer les jeunes étudiants à devenir des citoyens responsables et respectueux, est en passe d’être détourné de son contexte et de ses objectifs. Et pour cause, l’équipe de l’ENsup déclarée vaincue par celle de la Faculté de la Médecine, de la pharmacie et d’odontostomatologie refuse de reconnaître le verdict des membres du jury et engagent, désormais la rébellion.

Ainsi, pour dénoncer ce qu’elle appelle ‘’ Une implication politique’’ l’AEEM de l’ENSup a aussitôt publié un communiqué de presse dans lequel elle dénonce l’attitude du jury.

« .. NOUS TENONS À FÉLICITER L’ÉQUIPE GAGNANTE POUR SON EFFORT FOURNI. CEPENDANT, FORCE EST DE CONSTATER QU’IL Y A EU UNE IMPLICATION POLITIQUE DANS CETTE FINALE, ET C’EST CE QUE NOUS NOUS ÉTUDIANTS ET PROFESSEURS DÉPLORONS, PARCE QUE POUR REHAUSSER LA CULTURE DE L’EXCELLENCE DANS NOS UNIVERSITÉS, IL FAUDRA QUE LA POLITIQUE SOIT MISE À L’ÉCART » PEUT-ON LIRE DANS LES COLONNES DU COMMUNIQUÉ.

Dans le même communiqué, les étudiants de l’ENSup estiment que «des membres du jury montrent ouvertement leur camp dans le but de promouvoir, voire même le lancement du fameux projet de la planification familiale de Madame la première Dame. Après la proclamation des résultats, tout le monde fut étonné d’apprendre que c’est la Faculté de la médecine qui fut l’équipe victorieuse. Il a été d’ailleurs constaté que deux membres du jury n’ont même pas noté de remarques » regrettent-ils.

La Rédaction

30minutes

Suivez-nous sur Facebook sur