Culture de l’entrepreneuriat jeune: le réseau WAEIF monte la voie aux étudiants

Le ministre de la Promotion des investissements et du secteur privé, Konimba SIDIBE, a procédé, hier jeudi 14 décembre, au lancement de la campagne de sensibilisation et d’incitation pour la promotion de l’entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur du Réseau WAEIF (Fondation pour la promotion de l’entrepreneuriat et l’innovation en Afrique de l’Ouest).

La cérémonie s’est déroulée à la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG) en présence du Coordinateur du réseau WAEIF, Mahamadou YAFFA ; des représentants de l’Administration et plusieurs étudiants.
Selon le Coordinateur national du Réseau WAEIF (Fondation pour la promotion de l’entrepreneuriat et l’innovation en Afrique de l’Ouest), Mahamadou YAFA, ce projet a été initié suite au constat fait du problème d’emplois pour les jeunes qui terminent leurs études.
Aussi, a-t-il souligné, qu’ils sont nombreux les jeunes qui n’ont d’initiatives de projets à mettre en valeur pour être indépendants de la fonction publique.
En effet, a fait savoir le Coordinateur, ce projet a été initié dans le souci d’inciter les jeunes à aller vers l’entrepreneuriat sachant que l’Etat ne peut pas recruter tout le monde.
Pour ce faire, il a expliqué que des conférences seront organisées au niveau de toutes les Universités avec des panélistes composés de jeunes entrepreneurs qui ont reçu dans leurs domaines. Ces derniers partageront avec les étudiants leurs expériences et expliqueront comment ils ont réussi malgré les contraintes.
Par ailleurs, il a rassuré les jeunes que les projets APEJ et PROCEJ seront aux côtés de ceux qui sont intéressés par l’auto-emploi ; tout en les sensibilisant sur comment ils peuvent bénéficier des avantages de leurs projets.
Dans la foulée, il a expliqué que la première partie du projet consistera à sensibiliser, formés et soutenir les jeunes intéressés par cette initiative.
Quant au ministre de la Promotion des investissements et du secteur privé, Konimba SIDIBE, il a entretenu les jeunes sur les exemples d’entrepreneurs qui ont reçu sans grande chose au départ.
A son avis, l’avenir de notre pays dépend en partie de l’entrepreneuriat, c’est-à-dire du développement du secteur privé qui constitue une source de création de richesse, de l’emploi et de l’investissement.
«Ce sont les jeunes qui sont les entrepreneurs de demain. C’est pourquoi cette conférence, organisée par WAEIF, est très importante, car il s’agit de sensibiliser les jeunes étudiants sur l’importance de l’entreprenariat et les inciter à s’engager dans l’entrepreneuriat », a salué le ministre SIDIBE.
Aussi, a-t-il expliqué aux jeunes l’importance de l’entrepreneuriat en les informant que la fonction publique ne peut pas employer 10% des demandeurs d’emplois sur le marché de travail chaque année. Raison pour laquelle, soutient-il, cette initiative du Réseau WAEIF doit être encouragée et accompagnée.
Le ministre a saisi l’occasion pour parler aux jeunes de son propre expérience et des facilités offertes par l’Etat pour les appuyer à réussir leurs expériences d’entrepreneur. Il a appelé les jeunes à ne pas se sous-estimer en soutenant que l’entrepreneuriat est ouvert à tout le monde, qu’on soit instruit ou pas.
«Ne vous sous-estimez pas, pensez-y dès maintenant. Il y a aussi des exemples qui font légions comme le créateur de Facebook, le créateur de Microsoft, des gens qui n’ont pas terminé leurs études. Je ne veux pas dire qu’il ne faut pas terminer ses études. Je dis simplement ne vous asseyez pas dans l’attentisme. Commencez à présent à faire des choses, et si cela vous réussit, c’est que c’est votre voie. Mais surtout faites ce que vous aimez. Entreprenez dans un domaine que vous aimez », a conseillé le ministre Konimba SIDIBE.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur