Assemblée nationale : Le ministre de l’éducation nationale interpellé sur la situation des écoles de Diré

A l’ordre du jour de la séance plénière d’hier à l’Assemblée nationale l’interpellation du ministre de l’Education nationale, Pr Abinou Témé, par l’honorable Alkaïdi Mamoudou Touré, député élu à Diré. Les travaux étaient conduits par le président de l’institution, l’honorable Issiaka Sidibé. Les questions du député interpellateur étaient relatives à la situation des écoles de Diré, notamment au lycée qui manquerait de personnel permanent. D’autres préoccupations de l’élu ont porté sur les dispositions prises pour la résolution des problèmes liés aux heures supplémentaires, l’achèvement des travaux de construction des classes, les critères pour l’ouverture des cantines, les raisons du retard dans le paiement des salaires des enseignants etc.

Dans ses réponses, le ministre de l’Education nationale a, tout d’abord, précisé que son objectif n’était pas de porter la contradiction aux députés, mais de les édifier. Par la suite, il dira que selon ses informations, le lycée de Diré compte de nos jours 335 élèves et 26 enseignants permanents. Par ailleurs, le Pr Témé reconnaitra que le retard dans le paiement des heures supplémentaires est permanent dans différents ordres d’enseignement. «Le retard dans le paiement des heures résulte de la longueur du circuit de traitement du dossier. Il y a une multiplicité d’intervenants, avec pratiquement une douzaine d’étapes. Ce circuit est long, mais incontournable», a-t-il fait savoir. Pour le ministre, la solution réside dans l’approfondissement du processus de décentralisation qui permettra de mettre les dossiers au niveau des services déconcentrés de l’Etat.

Le ministre a aussi assuré que son département travaille pour que les travaux de réhabilitation du lycée, arrêtés par l’insécurité, puissent s’achever bientôt. De passage, il a indiqué que les premiers responsables du lycée de Diré ont tous des moyens de déplacement, en l’occurrence des motos, promettant que l’établissement sera doté de véhicule lorsque le budget le permettra. S’agissant des critères qui ont pesé pour l’ouverture des cantines dans certaines écoles du Cercle, le ministre de l’Education nationale a mis en avant la situation géographique des établissements. Aussi, a-t-il ajouté, la priorité a été donnée aux écoles demandeuses.

Visiblement insatisfait, le député de Diré est revenu à la charge pour demander au ministre des éclaircissements supplémentaires, estimant qu’il y a des problèmes qu’il faut résoudre. Pour conclure, Pr Abinou Témé a reconnu que cette interpellation a porté ses fruits, s’engageant à intégrer les remarques du député. A l’ouverture de la séance, le président de l’Hémicycle avait fait observer une minute de silence en la mémoire du député élu à Koulikoro, Labass Kané, arraché à l’affection de tous suite à un accident de la circulation, il y a quelques jours.

Massa SIDIBÉ

Suivez-nous sur Facebook sur