École hôtelière Chiaka Sidibé : 74 étudiants diplômés en industrie de l’hôtellerie

Après 37 semaines de formation, les lauréats de la 4è promotion de l’école hôtelière Chiaka Sidibé, baptisée promotion Sylvie Boyer, marraine ont reçu hier leurs diplômes de fin de formation. La cérémonie de remise des sésames, présidée par le chef de cabinet du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Badra Ali Sangaré, a enregistré la présence du président du Groupe Azalaï, Mossadeck Bally.


Les récipiendaires ont été formés en restauration, cuisine, réception, boulangerie, pâtisserie. Ces 76 candidats, dont 60 % de filles et 40 % de garçons, ont fait 20 semaines d’école, 16 semaines de stages et une semaine d’examen. Présentant son école, le directeur Sofiane Khouj a expliqué que son établissement a, de 2015 à maintenant, formé 300 diplômés dans des filières comme la cuisine, la restauration, le service en salle, la pâtisserie-boulangerie, la réception et l’étage.
Il s’est dit convaincu qu’une formation de qualité est la clé de la réussite pour les jeunes Africains.
Sofiane Khouj a aussi révélé que l’école hôtelière offre aux étudiants des outils d’apprentissage exceptionnels, dans l’enceinte du Grand hôtel de Bamako qui, selon lui, est équipée de trois salles de formation : une salle informatique, une salle de Travaux pratiques (TP) pour la filière réception, un restaurant, une cuisine d’application, un laboratoire de pâtisserie. Pour le chef de cabinet du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, la formation professionnelle des jeunes demeure une priorité du président de la République qui a placé son second mandat sous le signe de la jeunesse. Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, les autorités sont témoins privilégiés de la sortie de nos jeunes étudiants, à qui il a exprimé ses sincères félicitations pour l’excellent travail accompli durant leur parcours au sein de cette école.
La remise des diplômes a été couronnée par une signature de convention entre l’école et le Lycée hôtelier de Dinard de Bretagne (France). Parlant de cette convention, le président du Groupe Azalai a rappelé qu’elle concernait au départ sa ligne hôtelière qui avait constaté un manque de main d’œuvre qualifiée dans l’industrie hôtelière. « Aujourd’hui, c’est un projet porté par une association qui œuvre pour la promotion de la formation dans l’industrie hôtelière au Mali regroupant hôteliers, restaurateurs et autres», a précisé Mossadeck Bally, ajoutant que l’année prochaine, les trois majors de la 4è promotion iront en France pour parfaire leur formation au lycée hôtelier Dinard.

Aminata DIAKITÉ

Source: L’Essor-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur