Le CSDM satisfait de la prorogation du mandat des députés : « La représentation de la diaspora à l’Assemblée Nationale reste d’actualité »

Les responsables du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) étaient face à la presse, le dimanche 09 juin 2019, à leur siège à Bamako pour apprécier la décision prise par le gouvernement malien de proroger le mandat des députés jusqu’au 2 mai 2020. Selon eux, ce report permettra d’établir les formalités d’accomplissement de l’élection des maliens de la diaspora à l’hémicycle. «Aujourd’hui, plus que jamais, la représentation de la diaspora à l’Assemblée Nationale reste d’actualité. Présent à l’hémicycle, ils sauront mieux défendre leurs intérêts, dans divers domaines, comme l’investissement productif et ses mesures d’accompagnement, leurs conditions de vie et de séjour dans les pays d’accueil», indiquent les leaders du CSDM

Ce point de presse a enregistré la présence du président du CSDM, Chérif Mohamed Haïdara, de Boubou Doucouré du CSDM et bien d’autres leaders du CSDM. « Nous avons appris, à travers la lecture du compte-rendu des délibérations du conseil des ministres extraordinaire du Vendredi 07 juin dernier, la décision du gouvernement d’autoriser un nouveau report et une nouvelle prorogation du mandat des députés, d’un an, allant jusqu’au 02 mai 2020. Ceci nous conforte dans notre sentiment. Aujourd’hui, plus que jamais, la représentation de la diaspora à l’Assemblée Nationale reste d’actualité. Présent à l’hémicycle, ils sauront mieux défendre leurs intérêts, dans divers domaines, comme l’investissement productif et ses mesures d’accompagnement, leurs conditions de vie et de séjour dans les pays d’accueil», a déclaré Boubou Doucouré, un des responsables du CSDM.

Le report des élections législatives étant acquis, il a souhaité que cela soit une aubaine pour établir les formalités d’accomplissement de l’élection des maliens de la diaspora à la représentation nationale. Selon le président du CSDM, Chérif Mohamed Haïdara, leur combat est de faire tout pour que la diaspora soit représentée avec le maximum de siège à l’Assemblée nationale du Mali. « Le CSDM veut servir les maliens et non se servir d’eux. Les maliens ont les mêmes droits. Les maliens de l’extérieur sont organisés et soucieux du Mali. Nous voulons des députés à travers la constitution », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook sur