Diabaly et Siribala : DES KITS D’INSTALLATION POUR JEUNES ENTREPRENEURS

Le jeudi 23 mai restera à jamais gravé dans la mémoire des apprenants des Centres communaux d’apprentissage des métiers (CCAM) de Diabaly et Siribala. En ce jour, le coordinateur de bureau d’Enda-Mali au niveau de la région de Ségou, Gaoussou Plea accompagné de son collaborateur, Dr Daouda Sidibé a procédé à la remise de kits d’installation à 40 jeunes apprenants de part et d’autre des CCAM de Diabaly et de Siribala. Après une longue formation, 22 apprenants en teinture, 10 en saponification, 34 en coupe-couture, 6 en menuiserie métallique et 8 en électronique des deux Communes du cercle de Niono ont reçu des kits d’installation pour la création de micro entreprise.


D’un montant global de 28.800.000 Fcfa, à travers cette remise d’importants lots de matériels, Enda Mali, qui est une entité décentralisée de l’organisation Enda-Tiers-Monde, promeut l’autonomisation des jeunes et marque d’une pierre blanche son engagement pour leur participation significative et qualifiée au processus socio-économique du pays. Il est utile de rappeler que cette remise de kits, qui rentre dans le cadre du « Programme d’appui à la création et la sécurisation de l’emploi des jeunes et femmes dans les communes durement affectées par la crise dans les régions de Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal 2017-2020 », vise à améliorer les conditions de vie et la consolidation de la paix à travers la promotion, la création et la sécurisation des emplois des populations des différentes régions. A Ségou spécifiquement, le programme est axé sur la formation professionnelle des jeunes dans différentes activités génératrices de revenus (AGR) et dans le domaine du maraîchage.
La première étape de la cérémonie de remise de kits et d’attestations à 40 jeunes s’est déroulée dans l’enceinte de la cour du CCAM de Diabaly. C’était en présence du maire de la Commune rurale de Diabaly, Ousmane Diallo, du chef de village, Oua Diarra, des apprenants du centre. A cette occasion, la joie et la fierté se lisaient sur le visage de Bocar Traoré, un jeune formé en mécanique auto. En recevant les kits des mains du coordinateur de bureau d’Enda-Mali Ségou, Bocar Traoré a remercié l’entité pour ce geste hautement bénéfique. « Ces kits, nous les apprécions à juste titre », a-t-il affirmé. Bocar Traoré reste persuadé que l’appui d’Enda-Mali lui permettra de démarrer très bientôt son activité et de mieux affronter l’avenir. Son vœu le plus ardent comme bon nombre d’apprenants formés est de faire prospérer son activité afin de recruter du personnel.
Fortement ému, le maire de la Commune rurale de Diabaly, Ousmane Diallo a adressé ses vifs remerciements à Enda-Mali pour ces kits d’installation, avant de formuler des vœux et bénédictions pour que ce genre de programme, dont l’importance et l’impact ne sont plus à démontrer, puisse se multiplier davantage. Quant au chef de village de Kourouma, Oua Diarra, il a fait remarquer que ce projet a été d’une importance capitale dans la Commune de Diabaly.
Arrivé à Siribala aux environs de 14 heures, Gaoussou Plea a, une fois de plus, procédé à la remise des kits à 40 jeunes. L’édile de Siribala, Boubacar N’Golo Tangara, en passant par les autorités traditionnelles, les organisations de la société civile et les apprenants ont tous remercié Enda-Mali, la BMZ et Caritas-Mali pour la constance de leurs engagements et leurs actions de développement au service du plus grand nombre de la population. Tout en justifiant la remise des kits à 80 jeunes formés au niveau des deux centres (Diabaly et Siribala), le coordinateur de bureau d’Enda-Mali à Ségou a indiqué que l’objectif visé est de faciliter leur installation pour pouvoir exercer des activités génératrices de revenus après avoir subi deux ans et demi de formation professionnelle qualifiante. Gaoussou Plea précisera que depuis la création des CCAM de Diabaly et Siribala, plusieurs jeunes ont été formés dans différents corps de métier et des actes concrets ont été faits dans le domaine du maraîchage, des AGR où plusieurs femmes ont également reçu des appuis avec financement de la BMZ et de Caritas-Mali. Gaoussou Plea a invité les bénéficiaires à faire bon usage de leurs matériels pour leur propre épanouissement. Il a invité les autorités à mettre l’accent sur la sensibilisation pour que les jeunes intègrent ces centres.

Mamadou SY
AMAP-Ségou

Source: L’ Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur