Développement de la petite enfance: l’UNICEF et Right To Play mobilisent 300 millions de F CFA

Les locaux de l’Académie malienne des langues (AMALAN) ont abrité, ce mercredi 27 juillet 2022, la cérémonie de lancement du projet Wash dans les centres de développement de la petite enfance dans le district Bamako. Fruit du partenariat entre l’ONG Right To Play et l’UNICEF, en collaboration avec la Direction nationale de l’éducation préscolaire et spéciale, l’objectif dudit projet est de faire en sorte que les pratiques Wash soient ancrées dans les habitudes des tout-petits et de leurs encadreurs. D’une durée de 9 mois, le coût de ce projet qui couvre les Académies d’enseignement de Bamako (Rives droite et rive gauche), Kalabancoro, les centres d’animation pédagogique est estimé à 300 millions F CFA.

 

Cette cérémonie de lancement officielle était présidée par la Directrice nationale de l’éducation préscolaire et spéciale, Mme Coulibaly Maria SANGARE ; en présence du directeur, paye de Right To Play, Yacouba DENA ; du représentant de l’UNICEF ; du représentant du maire de la Commune III, Hamidou Sama COULIBALY, etc.
Dans son Plan stratégique 2021-2025, RTP-Mali ambitionne de soutenir les efforts nationaux du pays, particulièrement dans les domaines de l’éducation, de la protection de l’enfant, de la capacité d’agir des filles et de l’Assistance humanitaire.

Dans le cadre de la réalisation de ce plan stratégique, RTP a noué un partenariat avec l’UNICEF dont le résultat est le développement et la mise en œuvre d’un projet WASH dans 30 Centres de Développement de la Petite Enfance (CDPE) dans les Académies d’Enseignement (AE), Bamako Rives gauche et droite et Kalabancoro.

Ce projet s’inscrit dans un partenariat dynamique avec le ministère de l’Éducation nationale pour offrir des possibilités d’apprentissage de qualité et inclusives dans un environnement protecteur et propre afin de préparer l’entrée à l’école fondamentale des enfants de 3 à 5 ans.

Il sera mis en œuvre en collaboration avec le ministère de l’Éducation à travers la Direction nationale de l’Éducation préscolaire et spéciale, les Académies d’Enseignement, les Centres d’Animation pédagogiques (CAP), les Comités de Gestion scolaires (CGS).

La cérémonie officielle de lancement dudit projet a été suivie par un atelier qui a regroupé les Directions nationales de l’Enseignement fondamental, de la Pédagogie, de l’Enseignement normal et de l’Éducation préscolaire et spéciale ; les Académies d’Enseignement de Bamako Rives droite et rive gauche, Kalabancoro, les Centres d’Animation pédagogique de : Bozola, Hippodrome, Sébénicoro, Centre Commercial, Lafiabougou, Kalaban Coura, Sogoniko, Faladiè, Torokorobougou, Ouézzinbougou, Sirakoro, Kalaban Coro.

Cette rencontre a aussi enregistré la participation de la direction nationale de l’assainissement, du contrôle des pollutions et des nuisances ; les directrices des CDPE et les ONG internationales partenaires, des représentants de l’UNICEF et du parlement des enfants.

L’objectif général est de faciliter la compréhension de la stratégie d’intervention et des résultats du projet par l’ensemble des acteurs du projet.
Elle a été une occasion pour les responsables du projet de présenter les activités et les résultats attendus du projet aux acteurs de mise en œuvre. Il s’agissait aussi de partager les rôles et responsabilités des différents acteurs de mise en œuvre du projet.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur