Des officiers et sous-officiers formés sur les Engins explosifs improvisés

 Des officiers d’Etat-major et des sous-officiers ont reçu leur attestation, vendredi, après une formation sur les Engins Explosifs Improvisés (EEI), a appris l’Amap de sources sécuritaires.

 

Cette formation, axée sur les modules de planification d’une opération contre les EEI, permettra à quinze  officiers subalternes d’avoir désormais comme mission de conseiller techniquement les commandants de zone. Dix autres  sous-officiers contribueront à la formation de leurs cadets sur les mesures préventives contre les EEI.

La remise officielle des attestations s’est tenue au Centre de Coordination et des Opérations (CCO) du Génie Militaire.

Selon le  sous-directeur des Etudes et Formations par intérim à la direction du Génie militaire, le commandant Samba Sylla, la formation a pour but de préparer, opérationnellement, des troupes avant leurs projections sur le terrain. Et, surtout, de faciliter l’exécution de la mission régalienne du sapeur sur le terrain.

Le chef du détachement français de l’instruction opérationnelle sur les EEI dans l’espace de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le chef de bataillon Jérôme Leselle, a s’est dit satisfait de renforcer les capacités de ces officiers et sous-officiers sur la menace des EEI.

OD/MD

(AMAP)

Suivez-nous sur Facebook sur