Départ ou non d’IBK: Ousmane Madani Haidara clarifie sa position (audio)

Dans une interview accordée le 6 juillet au journaliste Vieux Blen, le Président du Groupement des leaders spirituels et musulmans du Mali a donné des directives aux membres du mouvement dans le cadre de la crise actuelle. Ousmane Madani Haidara les invite à œuvrer pour la paix.

L’actuel Président du Haut Conseil Islamique du Mali estime que personnellement la démission d’IBK ne peut avoir aucune conséquence sur lui. Sa démarche, dit-il, vise à préserver la stabilité du pays.

« Que le Président parte ou reste, qu’est-ce que cela peut me faire ? Suis-je salarié de l’Etat ou nommé à un poste ? », a-t-il déclaré.

Le guide des Ançars affirme ne vouloir que « la paix dans le pays, qu’il soit gouverné sur la base de la vérité ».

Selon lui, il a joué son rôle de médiateur dans tous les problèmes que le Mali connait. L’application de ses recommandations par les dirigeants aurait pu permettre d’éviter la crise actuelle, pense-t-il. Cette position lui a même valu d’être « détesté par le pouvoir ».

Ousmane Madani Haidara croit avoir toutes les raisons de combattre le régime mais il préfère s’abstenir. « Le pouvoir m’a trahi de toutes les manières mais je ne le combattrai pas. Je m’en remets à Dieu », s’est-il résigné.

Malivox

Suivez-nous sur Facebook sur