OFF de la Biennale de la Photographie : La touche particulière du Réseau Phot’Art

En collaboration avec le Syndicat national des professionnels d’images et de sons et la Maison africaine de la Photographie, le Réseau des Photographes du Mali (Phot’Art) envisage de structurer le OFF de la 12ème édition des Rencontres de Bamako dénommée ‘’Biennale Africaine de la photographie’’.

L’annonce a été faite le 19 août dernier dans la salle de conférences de la Maison africaine de la photographie par le Coordinateur de Phot’Art, Seydou Camara. C’était en présence d’Ansoumane Diarra, Secrétaire général du Syndicat national des professionnels d’images et de sons et Tidiane Sangaré, Directeur de la Maison africaine de la photographie.

Selon Seydou Camara, « le OFF a pour but de fédérer la scène artistique locale, de valoriser les jeunes talents maliens, de donner de la visibilité à des projets transversaux et de créer une dynamique entre passionnés de photographie autour des galeries d’art, mais également de lieux plus singuliers tels que les ateliers, espaces de créations, centres culturels, restaurants et espaces publics».

A l’en croire, l’OFF bénéficie en premier lieu aux jeunes photographes émergents de la scène locale en leur offrant l’opportunité d’exposer leurs œuvres. De la même façon, poursuit-il, il bénéficie aux photographes professionnels établis qui ne figurent pas dans la programmation officielle de la biennale. ‘’Le OFF est également ouvert aux photographes et vidéastes venus de l’étranger, qu’ils soient issus du continent africain, de la diaspora ou qu’ils soient des photographes internationaux dont la pratique ou les thématiques sont liées au concept de l’Afrique. Les projets transversaux portés par des acteurs culturels et/ou artistes issus d’autres domaines artistiques seront également bénéficiaires de la visibilité accordée par le OFF, ainsi que les lieux d’accueil des différents événements’’, a expliqué le Coordinateur de Phot’Art.

Cette initiative, a souligné Tidiane Sangaré, prouve le sens élevé pour regrouper l’ensemble des photographes du Mali. ‘’C’est une initiative à saluer », a-t-il ajouté. Il a promis l’accompagnement de la Maison de la photographie avant de solliciter l’engagement des photographes pour la réussite de la Biennale prévue du 1er novembre 2019 au 31 janvier 2020.

Chiaka Doumbia

Source: lechallenger
Suivez-nous sur Facebook sur