Mali Tourisme pour faire revivre le secteur touristique

L’Agence de promotion touristique du Mali (Mali Tourisme) a organisé, le mardi 02 juillet 2019, à l’hôtel Sheraton, un déjeuner de presse. Étaient présents le président de la Maison de la presse et ceux des regroupements professionnels de presse (presse écrite, presse en ligne, bloggeurs, médias), le Directeur national du tourisme et de l’hôtellerie, et les présidents d’associations professionnelles de tourisme.

 

Ce déjeuner de presse a enregistré une seule allocution, celle du Directeur général de l’Agence de promotion touristique du Mali (Mali Tourisme), M. Sidy Keïta. Il a tenu à remercier les organes de presse pour avoir répondu massivement à l’invitation de sa structure. Aussi, M. Keïta a-t-il évoqué l’objet de la rencontre qui portait sur la redynamisation du partenariat entre sa structure et les organes de la presse dans le cadre de la promotion de la destination Mali, et la gestion de la communication de crise, la présentation des missions de l’Agence de promotion touristique du Mali et le nouveau logotype de la destination Mali et enfin, la présentation des activités engagées par le ministère de l’Artisanat et du Tourisme dans le cadre de la relance du secteur du tourisme au Mali.

S’agissant de la redynamisation du partenariat entre l’Agence de promotion touristique du Mali et les organes de la presse, M. Keïta est revenu sur l’importance et le rôle des organes de presse dans le cadre de la promotion du tourisme auprès de la clientèle nationale. Aussi, a-t-il sollicité l’accompagnement de la presse pour la diffusion d’informations qui valorisent davantage le Mali.

En ce qui concerne les missions de l’Agence, son Directeur général a rappelé les réformes institutionnelles de 2014 dans le secteur du tourisme ; lesquelles ont abouti à la création de deux entités dont l’Agence de promotion touristique du Mali, qui assure le rôle d’organisme de gestion de la destination Mali.

À ce titre, en lien avec le secteur privé du tourisme et d’autres acteurs intervenant dans le même secteur, l’Agence de promotion touristique du Mali, qui a adopté désormais le nom commercial «Mali Tourisme», participe à la mise en œuvre de la politique nationale de développement touristique.

De façon précise et spécifique, ses interventions ont porté sur la gestion des demandes d’information émanant des clientèles nationale et étrangère sur les prestations et services liés au transport, à l’hébergement, à la visite de sites et monuments, et tout autre service connexe, à l’organisation des voyages et des séjours des touristes au Mali ; la promotion de la Destination Mali sur les principaux marchés émetteurs de touristes, au moyen d’actions de promotion comme la participation aux salons, foires et symposiums internationaux du tourisme, l’organisation de voyages d’introduction de voyagistes, etc.

Sans oublier, entre autres, la promotion des offres touristiques au niveau national, notamment à travers la mise en place, au profit du grand public, de plateforme d’informations sur les offres touristiques, l’élaboration et la mise en œuvre des programmes/projets de formation des acteurs intervenant dans le secteur du tourisme, principalement les hôteliers, les restaurateurs, les organisateurs de voyages, les guides de tourisme et autres intermédiaires de la chaîne de distribution et de commercialisation de l’offre touristique de la destination Mali et l’appui aux initiatives de valorisation des potentialités touristiques du Mali, portées par d’autres acteurs comme les collectivités territoriales, les associations professionnelles de tourisme, les services publics nationaux, les promoteurs culturels…

M. Keïta a enfin évoqué les grands chantiers sur lesquels le gouvernement du Mali, à travers le ministère de l’Artisanat et du Tourisme, travaille en ce moment. Il s’agit de la promotion du tourisme domestique au Mali et la diversification de l’offre touristique avec la mise en place de nouvelles destinations.

«Nous vivons, en ce moment, certes un contexte difficile, mais cela ne doit pas nous faire baisser les bras. Nous devons traduire cette situation en opportunité et, s’il plaît à Dieu, ensemble main dans la main, nous y arriverons. En effet, la baisse de la fréquentation touristique du Mali par la clientèle internationale implique comme solution alternative durable, le développement d’offres attractives pour booster le tourisme domestique», a-t-il dit.

Par ailleurs, de nombreuses initiatives sont actuellement en cours de réalisation au sein du département en charge du tourisme, selon le directeur Keïta. Il s’agit entre autres de : l’organisation d’évènements pour la promotion des attraits touristiques du Mali auprès du grand public, l’organisation de voyages découverte du Mali à l’intention de jeunes scolaires et la structuration de l’offre touristique à travers la construction de bureaux d’information touristique sur un certain nombre de sites touristiques.

Des projets d’investissement publics dans le secteur du tourisme sont également à l’étude et leur mise en œuvre permettra, croit savoir M. Kéïta, d’offrir aux résidents nationaux de nombreuses possibilités de découverte et de booster parallèlement notre économie.

Ousmane DIAKITE

 Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook sur