Festival international de la caricature et de la bande dessinée de Bamako (FESCAB) : La 3e édition lancée

En prélude de la 3e édition du Festival international de la caricature et de la bande dessinée de Bamako (FESCAB) qui se tiendra du 27 au 29 février 2020, les organisateurs ont, au cours d’un point de presse tenu le samedi dernier au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, annoncé les spécificités de cette édition. C’était sous la direction de Adaman Diongo, directeur dudit festival, en présence de l’Ambassadeur de la Belgique au Mali. 

 

La 3e édition du FESCAB se tiendra au Palais de la culture de Bamako en fin février 2020.  Plusieurs innovations seront faites. Les participants seront encore plus nombreux. C’est en tout cas ce qu’ont expliqué les organisateurs au cours d’un point de presse ce weekend.

Dans son intervention, le directeur du FESCAB, Adama Diongo, a indiqué que le festival réunira les dessinateurs du Mali et d’ailleurs, les enseignants, les étudiants en art, les libraires et les parrains internationaux pendant trois jours.

Se prononçant sur le déroulement de ce festival, Diongo laisse entendre qu’il commence par une caravane de sensibilisation pour monter. Selon lui, la caricature et la bande dessinée restent des arts « marginaux », d’où la nécessité de les faire connaitre à travers la sensibilisation des populations. « À travers un camion surmonté de banderoles, le FESCAB sillonnera la ville de Bamako accompagné de quelques humoristes », a annoncé le directeur de l’évènement.  Selon lui, ce sont des caricatures qui vont arracher  aux  sourires des populations. La cible, à en croire Adaman Diongo, sera surtout les lieux publics. Une compétition nationale composée du concours de caricature, concours de la bande dessinée et concours ‘’jeune talent’’ sera organisée, selon le directeur du FESCAB. Une des spécificités de cette édition, c’est l’organisation des  ateliers de formation.

En effet,  le FESCAB s’engage à initier des sessions de formation auxquelles prendront part les meilleurs des trois concours. Des expositions seront aussi faites selon Diongo. Des échanges, causeries et débats aussi. «Les professionnels, le public, les jeunes et les décideurs vont se côtoyer pendant trois jours », a indiqué le directeur.

La Belgique étant un partenaire clé au FESCAB, son ambassadeur a participé au lancement de cette 3e édition. Dans son intervention, son excellence Adrien Theathre a salué les organisateurs du festival pour la belle initiative. Il a ensuite expliqué l’intérêt qu’accorde son pays à la bande dessinée. Le Diplomate a enfin encouragé les jeunes maliens à s’intéresser à la caricature et à la bande dessinée.

Il faut rappeler, le FESCAB est un rendez-vous d’échange d’expériences, de discussion, d’analyses sur les voies de promotion du dessin au Mali, mais ailleurs. Il a été inscrit à l’agenda culturel du Mali.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook sur