Culture : Le FESTRAKO, un espace d’échange et de promotion de la Culture du Korodougou

Les 21, 22 et 23 septembre 2018, le village de Nampasso, capitale du contré malien surnommé Korodougou, a vibré au rythme des festivités du Festival Traditionnel du Korodougou (FESTRAKO). Trois jours durant, la riche culture de ladite localité a été mise en exergue devant des milliers de festivaliers venus de l’intérieur du Mali et de la diaspora.

Créé en 2014, le FESTRAKO se veut un véritable rendez-vous culturel annuel mettant en exergue le savoir-faire et le savoir-être des habitants de la commune rurale de Korodougou, dans le cercle de Bla, région de Ségou. Le FESTRAKO est une initiative des membres de l’Association pour le Développement du Village de Nampasso (ADVN). Territoire riche en culture que les organisateurs du FESTRAKO entendent pérenniser dans ce monde marqué par la déperdition des valeurs ancestrales. D’où l’initiative de ce festival. Sélon Yaya Coulibaly dit Yascool, alors commissaire à l’organisation dudit festival, les villages environnants de Nampasso organisaient chaque année des activités culturelles au cours desquelles chaque village exhibait son patrimoine culturel : le « Nteninko », le « Tonko », le « Sokobo » (danse des masques), etc. Il s’agit donc d’immortaliser cette belle époque où les communautés vivaient en parfaite harmonie.

Le festival a tenu toutes ses promesses, a fait savoir Yaya Coulibaly. Pour cette quatrième édition, les activités au programme étaient : démonstrations de danses de masques et de marionnettes comme le masque du lion ou (diarrah) accompagné d’une mise en scène de chasse aux lions, le Bari (grand tam-tam), le « djidounou » ainsi que des démonstrations de balafon et de tam-tam. Les festivaliers auront également droit à la lutte traditionnelle, la visite des vestibules sacrés, la remise de prix et de matériels didactiques aux scolaires. Pour la promotion du sport dans la localité, le traditionnel match de football a opposé les jeunes joueurs des différentes équipes.

A entendre les organisateurs, malgré les difficultés, le pari de la mobilisation a été gagné. Selon eux, ce festival est sans nul doute le moyen le plus efficace pour développer localement la culture mais aussi l’économie, cela pour le bien-être de la population. Ils estiment faire de ce festival une référence au Mali.

Le maire de la commune rurale de Korodougou, Salif Coulibaly n’a pas manqué de saluer les festivaliers, les organisateurs et les artistes. L’événement a enregistré la présence du sous-préfet de Yangasso Yaya Togo et du représentant du CAP de Yangasso.

Rappelons que Nampasso est situé dans la 4e région administrative du Mali, Ségou. Il est le chef-lieu de la commune de Korodougou qui regroupe 11 villages dans le cercle de Bla. La population est en majorité composée de Bamanans, de miniankas, de soninkés et de peuhls.

I.K.C

Le Rayon

Suivez-nous sur Facebook sur