CREDIT-GIP : Dix organes de presse décrochent le label Tuwindi

Dix organes de média tous types confondus sont récompensés pour le respect des principes d’indépendance, de professionnalisme et de la prise en compte du genre.

 

La Fondation Tuwindi, avec l’appui de Free Press Unlimited, a organisé une remise des certificats du label genre, indépendance et professionnalisme “Crédit-GIP”. C’était hier jeudi 16 janvier 2020, dans un hôtel de la place, en présence du représentant du ministre de la Communication, Ousmane Bamba, du directeur exécutif de la Fondation Tuwindi, Tidiane Togola, et un parterre de représentants d’organisations faitières des médias.

Le “Crédit-GIP” vise à distinguer les organes qui répondent aux normes et critères d’indépendance, de professionnalisme et du degré de pratique du genre dans les médias en trois niveaux de reconnaissance.

L’objectif selon le directeur exécutif de la Fondation, est d’encourager et promouvoir l’excellence au sein des organes, responsabiliser les médias dans la prise en compte du genre et agir de façon professionnelle et indépendante, consolider la liberté d’expression.

Face aux défis d’organisation et de la professionnalisation du secteur des médias, certains organes se distinguent par leur professionnalisme, la qualité et la fiabilité des contenus qu’ils produisent et la prise en compte du genre dans leur politique et pratique.

A cet effet, au cours de l’année 2019, sur 34 organes de médias engagés dans le processus de la labellisation GIP, 10 ont été évalués et jugés respectant  les exigences du référentiel GIP par un comité d’impartialité de 9 membres pour être labellisés. Il s’agit pour le niveau 1 de la Radio Jamana Foko de Ségou, la Radio rurale de Kayes, la Radio Jamana de Koulikoro. Pour le niveau 2 le journal “Midi Infos”, la Radio Kénédougou de Sikasso et le journal “La Sirène”.  Energie TV, Chérifla TV, Radio Saniya de Ségou et Studio Tamani ont occupé le troisième niveau.

Le président du comité d’impartialité, Alexis Kalambry, a salué et  félicité les entreprises qui se sont soumises à cet exercice qui est un regard extérieur pour les organes de média.

“Cet exercice est un regard extérieur pour nos entreprises mais surtout nous offre des canons pour mieux travailler et faire aussi en sorte que nous répondions aux normes”, a déclaré le président du comité. Le représentant du ministre de la Communication a lancé un appel pressant à l’endroit de tous les organes de média pour la professionnalisation et la spécialisation.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur