Covid-19: la presse informe et sensibilise

Une vingtaine d’organes de presse écrite, la Maison de la presse, l’ASSEP et le studio Tamani ont reçu des masques de la part de l’Alliance des professionnelles de la presse écrite du Mali (APPEM), dans la cadre de la lutte contre le COVID 19. A travers cette initiative, cette faitière de la presse écrite a décidé de distribuer 1000 masques lavables à ces organes et structures de la presse qui sont ses partenaires privilégiés.
L’Alliance des professionnelles de la presse écrite du Mali (APPEM), faut-il noté, a été créée le 19 janvier 2012. Avec à sa tête Mme TRAORE Dado CAMARA, cette association développe et participe à des actions pour la promotion de la femme. « L’APPEM se fixe comme objectifs d’encourager l’autonomisation des femmes à travers des articles de presse, la récompense du mérite et autres activités », a expliqué la présidente.

Selon elle, l’APPEM veille à la promotion de toutes actions qui engendrent le respect des droits de la femme, accompagne et appuie sur le terrain, les organisations de femmes œuvrant dans leurs domaines d’intervention à travers la communication.
« Notre association développe un partenariat entre la presse, les femmes et les organisations de femmes. Ainsi, nous servons de relais entre les femmes et les organisations de femmes et les populations à travers une large communication. En un mot, l’APPEM Met l’information et la communication au cœur de l’activité des femmes, tout en donnant plus de visibilité et de lisibilité aux actions menées par des femmes et des organisations de femmes. En un mot, Nous faisons la promotion des femmes à travers nos plumes », a-t-elle dit.
Avec cette remise de masques, l’APPEM dit vouloir jouer sa partition dans le combat contre le covid19. C’est pourquoi elle a jugé nécessaire de doter les organes de la presse écrite qui emploient des femmes journalistes. Une manière de promouvoir la main-d’œuvre féminine dans le domaine du journalisme.
Cette donation a été facilitée grâce à madame le ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Bouaré Bintou Founé Samaké, qui a offert 1000 masques à l’APPEM. L’Alliance, à son tour, vient au secours des organes de la presse écrite qui emploient des femmes.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur