Couvre-feu au Mali : La CNDH invite les forces de l’ordre à respecter les droits de l’homme, en particulier, le droit à l’intégrité physique

COMMUNIQUE N°009-2020-/CNDH-P

Depuis l’entrée en vigueur du Décret n°2020-0170/P-RM du 25 mars 2020 instituant un couvre-feu, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) suit avec une grande attention la mise en œuvre des mesures restrictives prescrites dans ledit décret. De ce fait, la CNDH :

  • invite les forces de l’ordre à faire observer le couvre-feu dans le strict respect des droits de l’homme, en particulier, le droit à l’intégrité physique et le droit à la sécurité des personnes interpellées ;
  • rappelle l’article 3 de la Constitution du 25 février 1992 qui dispose : « Nul ne sera soumis à la torture, ni à des sévices ou traitements inhumains, cruels ou dégradants.

Tout individu ou agent de l’Etat qui se rendrait coupable de tels actes, soit de sa propre initiative, soit sur instruction, sera puni conformément à la loi » ;

  • appelle les populations au respect rigoureux des prescriptions du décret instituant le couvre-feu.

Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.

 

Bamako, le 27mars 2020

Le Président

 

Monsieur Aguibou BOUARE     Chevalier de l’Ordre National

 

Suivez-nous sur Facebook sur