Congrès ordinaire de la CSTM : Passer au peigne fin la situation du pays

La Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) a organisé son 3ème congrès ordinaire les 7 et 8 mars à la Maison des Aînés. Statutaire, le congrès a renouvelé sa confiance pour encore 5 ans au Secrétaire Général Hamadoun Amion Guindo. Puis, les camarades ont passé au peigne fin la situation générale du pays.

«Nous allons tout faire pour mériter la confiance des camarades» assure le secrétaire général réélu, Hamadoun Amion Guindo.

En effet, M. Guindo a été reconduit à la tête du Bureau Exécutif de la CSTM à l’issue de son 3ème congrès ordinaire pour un mandat de 5 ans. Avec Hawa Sow comme adjointe, ils assurent le fonctionnement du secrétariat général d’un bureau de 27 membres.

Aussi, ce 3ème congrès a été l’occasion pour les militants de la CSTM de se pencher sur la situation du pays. A cet égard, les congressistes ont produit une résolution finale à la fin des travaux. Le congrès a formulé beaucoup de recommandations et a fait de nombreuses dénonciations dans cette résolution. Ainsi, le congrès a exigé « du gouvernement de traiter toutes les centrales syndicales sur le même pied d’égalité, une sécurisation pérenne des enseignants, des apprenants, des structures scolaires et environnants, etc. ». Egalement, il a recommandé « à l’Etat Malien l’amélioration du plateau technique du système de santé, au gouvernement de veiller à l’adéquation formation emploi, invite le gouvernement de tout mettre en œuvre pour promouvoir la transformation des produits agricoles sur place ». Ensuite, le congrès a dénoncé l’exclusion de la CSTM au Conseil Economique Social et Culturel ; du conseil d’administration de la caisse malienne de solidarité, de la CANAM, de l’INPS, du FAFPA, etc.

A noter que ce congrès de la CSTM a enregistré la présence de ses centrales syndicales sœurs du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Niger, de la France, de la Belgique, etc. En plus, le point le plus remarquable était la présence des hauts responsables des différentes centrales syndicales du Mali à savoir l’UNTM, la CDTM et la CMT.

Yacouba TRAORE  

maliweb.net

Suivez-nous sur Facebook sur