CONCOURS DE PLAIDOIRIE ET DE REQUISITOIRE « A VOUS MAITRE » : La capacité des jeunes juristes renforcée

La Maison de la presse s’est vue transformée en une véritable Cour d’assises, ce samedi 4 août 2018, à l’occasion du lancement de la troisième édition du Concours de plaidoirie et de réquisitoire qui se tiendra du 4 août au 20 octobre 2018.  Un concours initié par la Tribune jeune pour le droit au Mali TRIJEUD-Mali et ses partenaires comme JUPREC (Justice-prévention- réconciliation), Avocats sans frontières Canada et autres. C’était sous la présidence de la ministre des droits de l’Homme, Me Kadidia Sangaré, en présence de tous les acteurs de la protection de la personne humaine et des libertés fondamentales.

C’est pour renforcer la capacité de nos jeunes diplômés et  étudiants des facultés de droit public et privé du Mali en ajoutant une touche de pratique à ceux déjà été formés  à l’université  qu’est  née l’initiative « A vous Maître », une compétition de 16 jeunes juristes qui se mettent dans la peau des professionnels de justice  au cours  d’un  procès où ils sont appelés à jouer pleinement, dans la légalité, le rôle de la justice face aux différentes affaires juridiques qui leur sont soumises. C’est sous le regard critique des membres de jury composés de professionnels pratiquants comme des magistrats et des auxiliaires de justice que se déroule tout le processus de jugement. À noter que, grâce à l’appui des partenaires, les candidats ont reçu en amont beaucoup de stages de formation qui leur ont permis de renforcer leur capacité dans le domaine de la justice et du jugement.

Pour le président de TRIJEUD-Mali Abdouhamane Haïdara, c’est pour assurer une relève générationnelle de nos acteurs de justice et de promouvoir la culture de l’excellence en générale, dans le domaine de la justice en particulier, que la Tribune jeune a lancé le Concours de plaidoirie et de réquisitoire « A vous Maître ».

Le chef de mission JUPREC, non moins représentant d’Avocats sans frontière Canada au Mali, Dr. Aristide Nonnonsi, dira que cette initiative est salutaire pour l’organisation qu’il représente dans la mesure où elle contribue au renforcement des capacités de nos acteurs de la justice. C’est pourquoi JUPREC et Avocats sans frontière, dans leur mission de respect et de promotion des droits de l’Homme, se sont montrés solidaires par un accompagnement technique et financier tout au long du processus.

Me Kadidia Sangaré Coulibaly, ministre des droits de l’Homme, pour sa part, dira qu’elle constate avec honneur l’impact positif qu’engendre cette formation sur les futurs cadres de la justice malienne dont une des illustrations est le cas du jeune Nantoumé, lauréat de la première édition de « A vous Maître »   qui deviendra également avec brio le premier national au concours des auditeurs de justice de cette année 2018. Confiante de l’avenir positif de cette initiative, le chef du département des droits de l’Homme du Mali s’engage avec toute son équipe à accompagner la Tribune jeune pour le droit au Mali dans leur combat d’instauration d’un appareil juridique solide au Mali.

Après les différentes interventions, ce fut au tour des jeunes candidats répartis dans la défense et le ministère public, de démontrer, au cours d’un procès, leur connaissance juridique dans deux affaires dont le premier implique Jon Pololo, un jeune artiste, accusé de détention d’arme à feu, de consommation de stupéfiant et d’incitation de la jeunesse à la violence dans son clip. Et le second, une affaire de révolte de crime d’enrôlement d’enfants soldats dans une rébellion qui causa d’énormes dégâts dans une république imaginaire, impliquant le chef rebelle dans ladite affaire. Dans les deux cas, les jeunes ont satisfait le public de par leur maitrise de la procédure de défense par l’avocat du client d’un côté et le ministère public de l’autre pour la protection l’intérêt public de la nation. Vivement alors la prochaine édition.

Issa  DJIGUIBA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur