Concertations locales sur le Dialogue national Inclusif du Cercle de Macina

Macina, 15 octobre 2019 (AMAP) La concertation locale sur le Dialogue national inclusif du Cercle de Macina s’est tient, du 14 au 15 octobre, dans la salle de conférence de la préfecture, sous la présidence du préfet du Cercle, Karimou Coulibaly, a constaté l’AMAP.

A l’issue de débats houleux et fructueux, les participants venus des 11 Communes du Cercle de Macina, ont fait des recommandations pertinentes, entre autres, « Cultiver la citoyenneté au sein de la population par la sensibilisation et la formation, renforcer la capacité opérationnelle des Forces de défense et de sécurité, renforcer la capacité des Chefferies villageoises.

Ils on également retenu de « limiter le nombre de partis politiques dans la Constitution, Créer des Centres de formation professionnelle de jeunes », tout en les équipant et prôné une prise de conscience professionnelle

Le Mali, depuis trois décennies, est confronté à une série de crises politiques, économiques et sécuritaires. Devenues multidimensionnelles, à partir de 2012. Elles menacent les fondements de la Nation malienne et imposent, aujourd’hui, un dialogue entre Maliens, en vue de construire une vision nationale, une concertation à la hauteur des défis de l’heure.

Ces défis multisectoriels et systémiques sont, essentiellement, d’ordre sécuritaire, géopolitique, de gouvernance, politique, institutionnelle, sociale, économique, religieuse, culturelle, climatique et environnementale.

Cet exercice démocratique est institué par les autorités maliennes pour assurer un large débat de l’ensemble des forces vives de la Nation, dans une liberté totale d’expression empreinte de courtoisie et de sérénité.

Les participants ont débattu six thématiques à savoir : Paix, sécurité et cohésion sociale, crise politique et institutionnelle, gouvernance, social, les questions économiques et financières, culture, jeunesse et sport.

Le préfet, Karimou Coulibaly, a remercié tous les participants à ces deux jours d’assise pour leur contribution de qualité qui « aboutira, sans nul doute, à un changement de comportement pour le bonheur de toute la Nation malienne ».

AOK/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook sur