Commune rurale de N’Gabacoro-Droit : L’ancien Maire Malick Keita accusé d’attribution de faux permis d’occuper

Les populations de la commune rurale de N’Gabacoro-Droit, sont de plus en plus victimes d’escroqueries et d’abus de confiance du Maire sortant Malick Keita. Ce dernier à l’aide  de faux documents administratifs attribue des permis d’occuper pour des fins personnelles. Ces manœuvres du Maire sortant qui entravent le développement et ternissent l’image de la commune rurale de N’Gabacoro-Droit, ont été dénoncées par l’ Maire, M. Modibo Dembélé, avant d’appeler la population à la vigilance. C’était le samedi 8 septembre dernier, à la faveur d’une conférence de presse organisée dans les locaux de la Mairie. 

Dans  ses propos liminaires, le Maire en exercice, en l’occurrence M. Modibo Dembélé a adressé ses sincères remerciement et encouragements à l’endroit des hommes de medias pour leur combat au service de la nation. C’est sur ces mots qu’il a évoqué la situation foncière de sa commune qui prend de plus en plus de l’ampleur.

Dans cette histoire, M. Dembélé accuse son prédécesseur, M. Malick Keita qui  n’est plus  habilité à fournir de documents administratifs en lieu et place du Maire, mais qui s’entête dans l’optique d’escroquer les paisibles citoyens en leur fournissant des faux permis d’occuper pour des fins personnelles.

Plus loin,  le Maire légitime en la personne de M. Modibo Dembélé a révélé avoir appris  l’élaboration  illégale d’un bon de commande de 200 cartons de permis d’occuper par son prédécesseur le même jour où il entrait en fonction en janvier 2017. Mais avant d’agir,  il dit avoir interrogé le Maire sortant qui a nié les faits. Il poursuit que malgré ses différents conseils et avertissements  à l’endroit de son aîné, ce dernier continue d’attribuer des faux permis d’occuper. « Ce que mon prédécesseur Malick Keita est en train de faire est très grave. Dans la mesure où ses actes constituent non seulement du manque à gagner, mais aussi ternissent l’image de la commune », a déploré M. Dembélé.  Dans son intervention, il dit  avoir saisi le tribunal qui a à son tour transmis le dossier au commissaire du 12e arrondissement. Mais malheureusement, le dossier reste sans suite, car jusque-là rien n’est fait.

Face à cette situation, le Maire de la commune rurale de N’Gabacoro-Droit montre son indignation par rapport à la lenteur de ce dossier qui dort dans les tiroirs des autorités compétentes.

Toutefois, il remercie la population pour la confiance placée en sa modeste personne, avant de l’exhorter à l’accompagner dans ce combat. Avant de terminer, il a lancé un cri de cœur à l’endroit des plus hautes autorités du pays à prendre, à bras le corps, ce problème qui continue de faire des victimes et qui compromet à la fois le développement d’une commune.

Adama Coulibaly

Source: Nouveau Réveil

Suivez-nous sur Facebook sur