CMAS : Vers un plan de restructuration

Issa Kaou N’Djim, coordinateur de la CMAS, a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a été question de faire un plan de structuration de la coordination. C’était le samedi 04 octobre dernier, au siège de ladite coordination, à Magnambougou Faso Kanu.

Les responsables du CMAS ont condamné les évènements malheureux survenus à Boulkessy et Mondoro, tout en exprimant leur compassion aux éléments des forces de sécurité du Mali décédés lors des attaques. Selon Issa Kaou N’Djim, coordinateur de la CMAS, c’est pour faire en sorte que cette structure soit  représentée sur l’ensemble du territoire malien qui est l’objectif attribué à l’amélioration de la gouvernance, du vivre ensemble et surtout d’être derrière la République pour que notre pays puisse sortir de cette situation difficile. Nous pensons aujourd’hui que nous devons conjuguer nos efforts, nous devons nous mettre ensemble pour nous rassembler autour des valeurs de la République, la démocratie et la laïcité qui ne peut pas se faire sans la bonne gouvernance.

Notre plan de structuration, s’est de nous étaler sur l’ensemble du territoire national. Nous sommes derrière la République, nous sommes derrière les forces des armées et de sécurité, et nous pensons qu’aujourd’hui ce qui arrive à nos militaires, nous le condamnons, c’est des attaques terroristes, nous pensons que c’est des moments difficiles, ça existe, c’est dans la vie de nation, tous les grands pays sont passés par là, le Mali ne fera exception mais il retrouvera ses valeurs, nous allons nous investir derrière les hautes autorités du Mali et quand il s’agit de défendre le Mali, pour nous, nous pensons que c’est des valeurs que nous partageons et nous pensons que ce qui vient de se passer au Centre et au-delà du Centre. Je crois que c’est la conscience collective qui est interpellée et le vivre ensemble ne sera pas entamé parce que les Maliens sauront faire preuve de discernement. Nous allons nous mettre ensemble pour défendre la République, pour défendre le Mali.

Pour sa part, Mohamed Salia Touré dira que l’objectif principal est d’amener les jeunes à participer massivement à cette rencontre les 02 et 03 novembre prochain au Palais de la Culture, le thème portera sur le rôle et l’implication des jeunes pour la recherche d’une meilleure gouvernance pour le pays. De préciser que c’est la mauvaise gouvernance actuelle qui nous a conduits dans tout ce que nous vivons actuellement et pour relever tous ces défis qui assaillent le pays aujourd’hui, la jeunesse à un rôle éminemment important et très fondamental à jouer.

Lamine Sissoko

Source: Le Démocrate

Suivez-nous sur Facebook sur