Chérif Ousmane Madani Haïdara, Guide spirituel d’Ançardine :« Les injures ne me détournent pas de mes objectifs»

Le guide spirituel de l’association Ançardine était, hier mercredi 20 novembre 2019, face à la presse dans le cadre de la traditionnelle conférence de presse de bilan de la célébration des festivités du Maouloud. Le dignitaire religieux a réaffirmé que les injures ne peuvent pas le détourner de ses objectifs.

Depuis 2009, l’Ançardine Internationale sous la houlette de son guide, Chérif Ousmane Madani Haïdara, organiseune conférence de presse pour faire le bilan du Maouloud. Une occasion pour le dignitaire religieux de se prononcer des sujets d’actualité nationale

«En période difficile, celui qui fait tout pour son pays, même si les autorités ne sont pas reconnaissantes, Dieu va lerécompenser. Je n’ai besoin de rien sur la terre si ce n’est de voir mon pays aspirer à la paix. S’il y a des gens qui gagnent quelque chose en m’insultant, ils peuvent prendre leur argent car, les injures ne me dérangent pas et ne me détournent pas de mes objectifs. Au Mali, il est temps que les gens se donnent la main et laissent la méchanceté gratuite de côté. Ce pays a assez souffert… »,a déclaré Ousmane Chérif Madani Haïdara.

Le guide spirituel d’Ançardine a donné quelques explications sur l’arrestation de certaines personnes par l’armée malienne,présentées comme des terroristes et qui détenaient des cartes de membres de son association.

Pour lui, cette affaire a été mal gérée. Il a ajouté que le Burkina Faso a affirmé dans un communiqué que les personnes ne sont pas des terroristes mais ses habitants.

A l’en croire, depuis des années il ne cesse de sensibiliser la jeunesse de s’éloigner des djihadistes tout en donnant des explications en rapport avec la religion musulmane.  « Ançardine a tout donné pour le Mali et elle n’a besoin de quoique ce soit de l’Etat. Si toutes les associations du Mali faisaient pareil, notre Nation n’allait pas se retrouver là où elle est aujourd’hui. Malheureusement, la méchanceté gratuite mine le pays à tel point que les uns et les autres ne prédisent que le malheur pour les autres », a-t-il déploré.

L’Etat a des obligations vis-à-vis d’Ançardine qui mobilise des milliers de personnes sur un même espace chaque année. Malgré les promesses du Chef de l’Etat par rapport à ça, l’Etat n’a rien fait.

Au Mali, a-t-il regretté, il faut montrer ses muscles pour être mis dans ses droits. « Ançardine n’a pas besoin de cela », a tranché Ousmane Chérif Madani Haïdara.

Pour cette édition 2019, 1 48 637 fidèles ont été enregistrés, dont 75 453 hommes, 73184 femmes. Plus de 38 pays membres de la Fédération Ançardine Internationale (FADI) ont fait le déplacement.

Pour l’organisation, Ançardine a misé la bagatelle de plus de 400 millions au moment où la conférence de presse se tenait. Pour améliorer les conditions, Ançardine est à piedd’œuvre pour aménager un espace qui va soulager tous les participants.

Drissa Togola

Le challenger

Suivez-nous sur Facebook sur