Cercle de Banamba : salles de classe fermées et cérémonies de mariage et baptême interdites

Au Mali, le week-end passé a été mouvementé dans plusieurs localités du sud-est, notamment dans le cercle de Banamba, dans la deuxième région administrative du pays, située à environ 160 km de Bamako.

Il s’agissait d’une colonne de véhicules et motos de djihadistes qui ont fait irruption dans une vingtaine de villages se trouvant dans cette localité du Mali. Ces djihadistes interdisent les salles de classe aux élèves et leurs maîtres et les cérémonies de mariage et baptême aux populations.

Depuis le mercredi dernier à ce jour, vingt-six écoles dans le cercle de Banamba, région de Koulikoro, ont été fermées par des groupes djihadistes se réclamant de la Qatiba d’Ançardine du Macina d’Ahmadou Kouffa.

Selon un enseignant en poste dans une des écoles fermées à Sebété, les djihadistes sont arrivés sur des motos. «Ils ont d’abord quadrillé le village avant de demander humblement aux habitants de se rassembler tous à la mosquée». Là-bas, a-t-il ajouté, ils ont demandé la fermeture des classes, la cessation des cérémonies de mariage et de baptême dans toutes les communes visitées.

Selon le témoignage d’une autre source, qui a requis l’anonymat, ces djihadistes, avant de quitter les lieux, ont laissé des consignes fermes : «Quiconque s’opposera à leurs consignes s’exposera à des représailles. Si vous respectez ces consignes, tout se passera bien car nous n’avons pas affaire avec vous».

Par peur de représailles, une dizaine d’enseignants ont déjà quitté la zone. En attendant que les autorités maliennes réagissent, le cercle de Banamba dans la région de Koulikoro vit sous la psychose djihadiste.

Ousmane DIAKITE

Soleil Hebdo

Suivez-nous sur Facebook sur