Célébration de la 12eme édition de la journée mondiale du tourisme : Les potentialités touristiques de la région de Kayes mises en exergue

Conférence débat, exposition vente, visite de sites touristiques, plantation d’arbres, course de pirogues, prestation artistique, défilé de mode. Voilà, entre autres, les activités qui ont marqué durant 3 jours, du 27 au 29 septembre, les festivités de la Journée mondiale du tourisme, célébrée cette année dans la première région, plus précisément à Médine, localité située à une dizaine de km de Kayes ville, dans la commune de Hawa Dembaya.

C’est en présence de son homologue des Infrastructures et de l’équipement, Mme Traoré Seynabou Diop, l’ancien Premier Ahmed Mohamed Ag Hamani et le président du Conseil régional de Kidal, que la ministre de l’Artisanat et du tourisme, Nina Wallet Intalou, a procédé au lancement des festivités de la Journée mondiale du tourisme. Outre ces différentes personnalités, la cérémonie ayant pour marraine la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga (Ndlr :  elle n’a pas pu faire le déplacement cette année pour raison de voyage à l’Assemblée générale de l’Onu), a enregistré la présence du gouverneur de la région de Kayes, Baye Konaté, du maire de  la commune de Hawa Dembaya et d’une foule des grands jours.

La célébration de cette journée au Mali revêt une importance particulière non seulement pour les autorités soucieuses de relancer les activités touristiques après la grave crise sécuritaire qu’a traversé notre pays, mais aussi pour les populations des localités abritant des sites touristiques. Lesquels ont vu leur revenu chuter suite à cette crise sécuritaire.

Ainsi le choix de la région de Kayes et de la commune Dembaya qui abrite le fort de Médine n’est pas fortuit. Car l’endroit, en plus du fort construit par les colons au 19ème siècle, abrite la première gare ferroviaire du pays, la première école française, le premier dispensaire du pays et de nombreux autres sites touristiques.

Médine, en plus du fort abrite la première gare ferroviaire du Mali, la première école française…

Pour Bréhima Sissoko guide touristique national, “c’est à Médine que les Français se sont installés pour la première fois au Mali en 1828, par contre, le fort de Médine, a-t-il ajouté, a été construit en 1855 avant d’être assiégé deux ans plus tard, par les troupes de El Hadj Oumar Tall en 1857.

Quand les visiteurs arrivent ici, ils pourront voir la première école française qui date de 1870, la porte de non retour, le marché ordinaire et le marché aux esclaves. Il y a aussi la première mosquée de Médine construite par un marabout mauritanien à son retour de la Mecque en 1812.  Ce n’est pas tout, Médine abrite également un cimetière militaire, un cimetière royal, la première gare ferroviaire du Mali construite en 1881. A l’époque, le train faisait seulement la liaison Médine-Kayes et le Sénégal. C’est après que le réseau a été étendu au reste du Mali. Et c’est en 1906 que le train est arrivé à Bamako” a expliqué Bourama Sissoko, tout en rappelant au passage qu’environ 3000 personnes par an dont des étudiants, des membres des Ong et des touristes visitent ce fort de Médine. Lequel a été restauré par les autorités.

L’adhésion des populations aux festivités saluée par la ministre Nina

La ministre de l’Artisanat et du tourisme, Mme Nina Walett Intalou, s’est réjouie de l’adhésion des populations à la célébration de ces festivités. Elle a, par la même circonstance, apprécié les efforts faits par son département à travers l’Aptm dans la région de Kayes pour faire connaitre les sites touristiques.

“La région de Kayes et une belle région avec des sites touristiques impressionnants”, a fait savoir la ministre Nina, tout en appréciant le choix de Médine et de la région de Kayes pour abriter les festivités de la 12ème édition de la Journée mondiale du tourisme. Comme potentialité touristique de la région, elle a cité le fort de Médine, les chutes De Gouina, le barrage hydro électrique de Felou, le site historique de Logo Sabouciré. D’ailleurs, la ministre et sa suite se sont rendus sur ces différents sites touristiques.

La célébration de cette journée qui s’articulait au niveau national atour de la diversification de l’offre touristique a été saisie par la première responsable du Département pour dévoiler la vision stratégique de son ministère qui s’articule autour de plusieurs axes, en privilégiant la diversification de l’activité touristique et l’ouverture aux régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso. Du maire de la commune de Hawa Dembaya, en passant par le gouverneur de la région de Kayes, tous ont apprécié à sa juste valeur le choix des autorités porté sur cette localité.

Il faut ajouter que ces trois jours de festivité ont été aussi mis à profit pour débattre du développement du tourisme dans la région, tout en évoquant des contraintes. Autre temps fort de cet événement : la course de pirogues et des manifestations artistiques.

Un bosquet de 1500 plantes

 pour la première Dame Mme Kéïta Aminata Maïga à Médine

Lors des festivités de la célébration de la Journée mondiale du tourisme, les organisateurs au niveau national font à chaque édition un clin d’œil à l’environnement. C’est dans cette optique que la ministre de l’Artisanat et du tourisme, Mme Nina Walett Intalou, a présidé la cérémonie de plantation de 1500 arbres à Médine. L’espace en question a été baptisé le bosquet de la Première Dame Mme Kéïta Aminata Maïga. Il faut rappeler que des plantations d’arbres similaires ont été faites à Woroni dans la région de Sikasso et à Djenné, dans la région de Mopti… Et dans toutes ces localités, ces bosquets portent le nom de la Première dame, par ailleurs présidente de l’Ong Agir, une organisation qui intervient dans la protection de l’Environnement.

    Kassoum Théra, envoyé spécial

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur