BOUGOUNI: « Le gouverneur prend fonction le 22 septembre prochain »

Les populations de Bougouni ont bloqué pendant plusieurs heures la route nationale 6 reliant Bamako-Sikasso. Mais suite à des négociations,  un protocole d’accord avec le gouvernement a permis de lever  le blocus fût  hier mardi.

 

Le printemps route continue défié la chronique, du lundi au mardi, les populations de Bougouni ont protesté pour la construction de la route Bougouni-Manankoro et pour la prise de fonction du nouveau gouverneur de la région, nommé depuis le 20 juillet 2018, en bloquant la RN6 qui relie la capitale à la ville de Sikasso. A la suite de ce mouvement d’humeur, des négociations ont été menées pour le retour de l’accalmie dans la capitale de Banimonotié.  A l’issue de ses pourparlers, les manifestants ont levé leur barricade hier mardi. Le gouvernement s’engage à réhabiliter la route Bougouni-Manakoro  d’ici l’hivernage prochain.

“Tant que le gouvernement ne nous avait pas dit quand ce tronçon allait être totalement réhabilité, on allait pas lever nos barricades et on aurait resté dans la rue. Nous avons appris que notre gouverneur prendra fonction le 22 septembre prochain”, a précisé un manifestant.

Cette manifestation survient à la suite de plusieurs alertes aux autorités, à travers des correspondances et des conférences de presse.

“Cette voie a enregistré assez de morts. Ça suffit comme ça. Nous voulons maintenant que les choses avancent “, proteste un leader de ce mouvement tout en soulignant “qu’il était important pour la population d’attirer l’attention des gouvernants sur la situation catastrophique de cette voie routière”.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur