Bouba Fané et Abdoul Niang sont sortis de prison cet après-midi 16 décembre 2019 à partir de 18h00 et se sont rendus chez Chouala Bayaya Haïdara

Leurs premiers gestes furent d’aller directement à Bolibana chez l’imam et le Guide Chouala Bayaya Haidara pour lui présenter leurs condoléances suite au décès de sa maman et luk témoigner leurs compassions.


Après cette visite suivi de la première du crépuscule en compagnie du Guide Zoulkafar, Abdoul Niang et Bouba Fané viennent de regagner leurs familles respectives.
Le cauchemar aura duré plus de deux mois, mais la vie de l’homme est ainsi faite. C’est parce qu’ils ont l’amour de la patrie et la volonté de le servir qu’ils ont pu trébucher, à la différence de beaucoup de leur génération qui préfèrent garder le silence et vaquer à leurs pains personnels.
Pour nous, Abdoul Niang et Bouba Fané sont des héros comme les militaires qui se battent au quotidien au front au risque des intempéries. Nous tirons l’expérience des periodes.
Nous espérons que cette parenthèse n’ebranlera en rien leur courage et leur engagement pour la patrie et la défense des institutions de la République de même que ses valeurs morales. Il faut le reconnaître, ces deux jeunes ont été le contre poids à un moment de l’histoire du Mali où tout était à terre, peint en noir, nos valeurs morales attaquées par des injures de tous genres et des attaques dans la vie intimes des hommes politiques et personnalités publiques. Ce qui est contraire à nos valeurs.
Leurs initiatives personnelles FASO NI DAMBÉ et MALI DAMBE EN MARCHE ont apporté biens de réponses sociales à la dérive morale vers laquelle étaient conduit la jeunesse malienne. C’est à leur honneur et ils sont à féliciter. Je savais qu’après tant d’efforts pour la patrie, leurs récompenses ne pouvait pas être le cachot. Ce serait de l’ingratitude nationale mais Dieu merci, les bonnes volontés ont été nombreuses pour aboutir à ce dénouement.

C’est l’occasion pour moi de saluer et remercier au nom de Abdoul Niang et Bouba Fané et au nom de leurs familles et sympathisants, l’ensemble des personnalités qui ont soutenu à la lumière comme à l’ombre nos deux jeunes héros.
Je remercie particulièrement, le Président de la Maison de la Presse, Dramane Aliou Kone, le Président de l’Urtel Bandjougou Danté, les Guides religieux et leurs familles Cherif Ousmane Madani Haidara, Cherif Chouala Bayaya Haidara , les syndicats des magistrats SAM et SYLIMA, le Président de Mali Dambé en marche Checkna Bathily, Mr Abdoulaye Koné du Journal le Délibéré, Mr Sory Ibrahima Diallo de Renouveau TV, les Maliens de la Diapora à travers leurs envoyé Baba Cabral Camara, les avocats Me Modibo Sylla, Me Aissata Tembely, Me Siaka Balla Traoré, et autres.

Je remercie aussi tous les confrères qui se sont mobilisés pour la cause des deux jeunes hommes de médias.

Merci à toutes et à tous.

Source: Seydou Oumar Traoré, journaliste communicateur

Suivez-nous sur Facebook sur