BONNE NOUVELLE : LA MAIRIE DE DIEDOUGOU TORODO A DÉSORMAIS UN MAIRE

Mme Sitan Diarra dite Sewané a été désignée par le conseil communal comme Maire Principal de la vaste Commune Rurale de Diedougou Torodo. Elle est la 4ème Maire de cette mandature où les trois précédents sont décédés.


Le Diedougou est une entité géographique du cercle de Kati en référence à la terre faite principalement de plaines agricoles ( djè) dont le fondateur fut Dougoukoloba Coulibaly descebdant de Biton Coulibaly et venu de Yelekebougou près de Fabougoula.

Plus tard, c’est son neveux (le fils de sa sœur mariée à Guili dans le clan Konaré), Tiessolo Konaré venu de Guili qu’il installa dans sur un site fait de gros arbres ombragés appelés “Toutou”. C’est l’appellation de cette forêt d’arbres qui a donné “Toutoudo” devenu par déformation Torodo. Ainsi l’appelation Diedougou-Torodo naissait avec les premiers chefs Coulibaly. Tiessolo a pris comme épouse, sa cousine Gouanzé (une fille de son oncle Dougoukoloba). Mais celle-ci n’a pas eu d’enfant. C’est après que son oncle alla demander la main de la fille du roi de Daban Naba Traoré, Gninè blen. A l’approche du mariage de Gninè blen, sa copine inséparable Massaran Traoré n’avait pas tarit de pleurs et de larmes et tout le petit royaume de Daban parlait de cette douloureuse séparation qui s’annonçait. Pour éviter la séparation des deux amies inséparables depuis leur tendre enfance, le roi décida d’accorder la main de celle celle-ci à Dougoukoloba pour son neveux Tiessolo Konare qui bénéficie du coup de deux épouses plus la première. Une merveilleuse famille solide et benie se formait ainsi dans cette contrée historique du Beledougou.

Lire aussi : bamada.net/diedougou-torodo-trois-maires-decedes-de-facon-mysterieuses-en-lespace-de-3-ans
Le premier enfant né de cette famille fût confié à la première épouse qui n’a pas eu d’enfant. Ainsi l’entente était scellée et le clan des Konaré du Diedougou-Torodo se formait. Ce clan comptera plus tard plus de 15 villages répartis entre les descendants de Gouazé, Gninè blen et Massaran. C’est dire que Diedougou-Torodo est une terre d’entente et une terre bénie, une terre de cohésion historique.

Plus tard, le roi de Segou reconnu Tièssolo Konaré, l’émissaire de son oncle Dougoukoloba Coulibaly, comme chef de Canton du Diedougou-Torodo. Et dès lors Diedougou-Torodo a un chef de Canton du le 19è siècle à nos jours. Son intronisation est faite aucours d’une grande fête de rencontres des Konaré venus du monde des Kalankan.

La commune compte aujourd’hui plusieurs villages avec d’énormes potentialités agricoles, maraîchères et autres. Elle a une population brave qui manque de partenaires au développement.
Nous osons espérer qu’avec cette nouvelle donne féminine, la commune reprendra son lustre d’antan.

J’ai signé.

Source: Seydou Oumar Traoré

Suivez-nous sur Facebook sur