Bétisier : Un Mollah aux prétentions pontificales

Entre un Mollah prisonnier de polémiques à répétition qui dans une tirade biscornue d’assimilations hâtives et de rapprochements arbitraires malmène les esprits des faibles ; un drapeau national de toutes les tribulations à Kidal qui descend et remonte à l’humeur et au bonheur des enturbannés ; la mise en scène du Hibou national en besoin de lifter son image qui se met à genoux devant une collègue, non pour demander sa main, mais lui tenir le micro ; et, le couvre-feu du régent de Gao qui met ses sujets en ébullition, le marigot politique national est rabouillé. C’est la substance de votre Bêtisier du jour.

 

Un Mollah aux prétentions pontificales

Au démarrage de la session spéciale du Forum de Bamako dénommé ‘’l’Autre Forum de Bamako’’, l’Imam de Badalabougou démarré très fort par cette objurgation à la hussarde : « le plus grand politique de notre temps, c’est qui ? C’est le Pape, c’est un chef d’Etat. S’il vient au Mali ce n’est pas un Imam qui va aller l’accueillir, mais c’est le Président de la République qui va aller l’accueillir. Et ils parlent de toutes les gestions qui concernent la République. Pourquoi vous acceptez que lui (Pape) le fasse et que nous on ne puisse pas parler de la gestion de la vie de notre nation? » En voici un Mollah aux prétentions pontificales. Petit précis de la religion des autres. Le souverain pontife (titre de Pontifex maximus), est Titre donné aux évêques et, en particulier, au pape, évêque de Rome et chef suprême de la chrétienté.

Le Vatican, en forme longue l’État de la Cité du Vatican. Il s’agit du support territorial du Saint-Siège enclavé dans la ville et capitale italienne de Rome. Il se compose de deux entités juridiques distinctes : le Saint-Siège, entité spirituelle, et l’État de la Cité du Vatican, entité temporelle. Le lien entre ces deux entités est le pape, chef du spirituel et du temporel, disposant du pouvoir absolu (exécutif, législatif et judiciaire). L’État du Vatican est une monarchie absolue, de droit divin et élective dirigée par le Pontife romain et évêque de Rome. En français expurgé de toute manipulation idéologique et des rapprochements hasardeux, le Pape est chef du spirituel et du temporel. Le Président de la République, s’il reçoit le pape (on dirait que cela fait des aigris), c’est en tant que Président de l’Etat du Vatican, même s’il ne comptait officiellement 453 habitants en 2019 sur une superficie totale de 0,439 km.
Voici pourquoi la comparaison relève de la manipulation mentale.
Primo : le Pape est un chef d’Etat et le Mollah ne l’est et si on devait prendre le risque de croire ce qu’il dit, il n’a pas d’ambition présidentielle.
Secundo, le pape est le chef de l’église universelle. Or le Mollah n’est le chef que d’une des nombreuses mosquées d’un des quartiers des 66 qui forment le district de Bamako.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur