Bamako: Un étudiant tué soir pour sa moto

Triste fin pour l’étudiant Youssouf Diaby de l’INFSS, décédé aujourd’hui au Gabriel Touré.

 

Il était 21 h moins hier soir à l’hippodrome en face du siège du RPM quand l’étudiant de l’INFSS, Youssouf Diaby reçoit une balle assassine des braqueurs de motos. Après la prière, il quittait la mosquée pour son domicile. Il coïncida malheureusement à une scène de braquage. Les bandits après leur forfait, en voulant s’échapper tirent en direction d’une foule alertée, Diaby de passage prend une balle à la joux. Il parvient tout de même à informer sa famille, qui l’évacue à l’hôpital Gabriel Touré vers 22 heures.
Au Gabriel Touré, les agents de santé signifient à la famille du blessé que le scanner est en panne et qu’ils vont tenter d’arrêter le saignement avant de l’envoyer dans une clinique afin de localiser la balle. De 22 heures à 5 heures du matin, les médecins de Gabriel Touré ne sont parvenus à arrêter le saignement m’apprend, Mamadou Diaby, le grand frère de Youssouf.
Le jeune Youssouf Diaby qui venait juste de se marier, il y’a moins d’un an, quitte finalement ce monde. La famille est actuellement sous le choc.

Comment comprendre qu’un hôpital comme le Gabriel Touré ne dispose d’aucun scanner et que les agents ne parviennent pas à arrêter un simple saignement à la joux.

Celà pose la problématique de l’inefficacité de certains agents de santé mais surtout la carence des plateaux techniques dans nos hôpitaux.

djeliba24

Suivez-nous sur Facebook sur