Bamako : restitution de la participation du Mali à la réunion des pays pionniers sur le mécanisme de redevabilité mutuelle !

ce 7 février 2019 à l’Hôtel Onomo de Bamako, les acteurs du secteur de l’Eau et de l’Assainissement ont ténu un atelier de restitution de la participation du Mali à la réunion des pays pionniers sur le mécanisme de redevabilité mutuelle dans le cadre de l’initiative SWA (Assainissement et Eau pour Tous).

Organisé par la Coalition Nationale – Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA) en partenariat avec WaterAid Mali, cet atelier avait regroupé 52 participants venant du secteur Eau et Assainissement. L’objectif de cette rencontre était de contribuer à l’appropriation des résolutions issues de la réunion des pionniers du mécanisme de redevabilité mutuelle, tenue en novembre 2018 à Lisbonne au Portugal. Il s’agissait également de partager, avec les acteurs du secteur, l’esprit et les dispositions du mécanisme de redevabilité mutuelle ; le plan d’actions issu de la réunion de Lisbonne et enfin informer les acteurs sur le processus de préparation de la prochaine réunion des ministres du secteur prévue du 4 au 5 avril 2019 au Costa Rica.

 « Au Mali, les défis auxquels le secteur est confronté sont entre autres : l’insuffisance des ressources humaines et financières, les difficultés de coordination des interventions, l’insuffisance des données allouées par les partenaires du développement. Certes des efforts ont été consentis par l’Etat et les partenaires, cependant les progrès sont timides dans la mise en œuvre des engagements  ‘’Assainissement et Eau pour Tous’’ », a déclaré Alassane Maïga, Directeur Programme et Plaidoyer WaterAid Mali, Représentant le Directeur Pays.

Selon lui, pour améliorer la performance du secteur, il convient d’accélérer la mise en œuvre de ces engagements à travers l’augmentation du financement, l’amélioration de la coordination du secteur, l’amélioration du suivi/évaluation et le renforcement des capacités su secteur. « Le mécanisme de redevabilité mutuelle de l’initiative SWA est une opportunité pour améliorer nos performances dans la quête de l’amélioration de l’accès à l’eau, l’hygiène et assainissement. Le SWA promet leadership de l’Etat », a-t-il ajouté.

Pour Alassane Maïga, dans le cadre de l’appui à l’amélioration de la performance du secteur, WaterAid Mali met au cœur de ses interventions  la mise en œuvre des engagements SWA et du mécanisme de redevabilité mutuelle.

Quant au Représentant de l’UNICEF, Félix Ackebo, il a estimé qu’investir dans le secteur de l’Eau et de l’Assainissement, c’est investir dans la santé et dans le développement pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030. « La redevabilité est un élément essentiel pour l’atteinte des ODD », a précisé Sambou Wagué, ministre de l’Energie et de l’Eau. Il a enfin salué WaterAid et l’UNICEF pour leurs efforts en faveur du Mali.

Ousmane BALLO, afirinfos

Suivez-nous sur Facebook sur