ATTESTATION HONORIFIQUE D’EXEMPLARITE DU RSJIA Commandant SINABA, un exemple à imiter !

Le Mouvement pour une Jeunesse Africaine Intellectuelle (MJA-Intellect) a décerné des diplômes honorifiques à 65 personnes pour la qualité exceptionnelle de leur exemplarité sur le plan moral et sur le plan du travail constructif. Les lauréats ont reçu leur attestation le mardi 10 juin lors d’une cérémonie organisée à la bibliothèque nationale.

Le diplôme de la Reconnaissance Sacrée de la Jeunesse intellectuelle d’Afrique (RSJIA) constitue la plus haute distinction honorifique du MJA-Intellect afin de rendre hommage et saluer l’exemplarité des hommes et femmes sur qui la jeunesse africaine peut avec fierté et assurance prendre l’exemple.
Pour sa 4ième édition, le bureau de la coordination mondiale du Mouvement pour une jeunesse Africaine Intellectuelle s’est prononcé sur le dossier de 324 personnes au Mali. La sélection et le dépouillement des dossiers se font à l’insu des candidats. Ils ne se rendent compte qu’après être choisis parmi les lauréats. Ainsi, 65 dossiers sur 324 ont été retenus.
Le nom du Commandant Abdoulaye SINABA, chef de bureau du service de la cybercriminalité de la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ), figure parmi les lauréats de cette année. Une distinction qui ne surprend pas la hiérarchie de la police, ni les usagers de la BIJ. Car depuis un certain temps, le service de lutte contre la cybercriminalité se trouve parmi le peloton de tête de la lutte contre l’insécurité dans notre pays.
Contacté par nos soins, Commandant SINABA a réagi avec la plus grande humilité. Selon lui, ”le visage que connait aujourd’hui le service de la cybercriminalité est dû, en grande partie, à la nouvelle équipe qui siège dans le bureau et le respect des consignes du commandant de la BIJ. Par conséquent, la distinction est pour toute l’équipe”.
Par ailleurs, le MJA-Intellect est une association internationale présente et active dans 29 pays. Son siège international se trouve en Algérie. Le président du MJA-Intellect, Zégué dit Moussa Diarra, a invité la jeunesse malienne à considérer les lauréats comme les références locales.
Sory Ibrahim TRAORE
Source: Le Zenith Bale

Suivez-nous sur Facebook sur