Attaque des cars “Folona ” entre Ouelessebougou et Dialakoroba : Un mort, les gendarmes au rond-point de Sélingué soupçonnés de complicité avec les bandits

L’attaque des cars de la compagnie “Folona” et une autre compagnie sur la route de Bougouni entre Ouélébougou et Dialakoroba vers 2 heures du matin a fait plusieurs blessés et deux morts sur place dont l’apprenti et un passager. En plus, les bandits armés ont dépouillé les passagers de leur argent estimé à plusieurs millions de Fcfa et des bijoux de valeur.

 

Selon le témoignage d’une dame qui était dans un des deux cars de “Folona” et qui a voulu garder l’anonymat, les gendarmes au carrefour seraient en complicité avec les assaillants des cars. En effet, après une première attaque, les gendarmes auraient rassuré les chauffeurs des cars qu’ils pouvaient continuer leur route parce que l’axe était sécurisé. Mais, à leur surprise, les deux cars de la compagnie “Folona” ont été attaqués entre Ouéléssébougou et Dialakoroba. Les bandits n’ont pas hésité à cribler de balles lesdits cars. Le bilan est très lourd : un mort  sur place, des blessés graves et des traumatisés. Ensuite, ils se sont attaqués aux passagers en les dépouillant de leur argent et autres bijoux de valeur. Ils auraient même violé des femmes. A l’arrivée des gendarmes sur les lieux, les bandits chuchotaient entre eux “Sergent, caporal, partons, les gendarmes arrivent”. Ce qui, selon notre source, prouve qu’il y a des militaires parmi les bandits. Et la question qui se pose, sachant bien qu’il y a attaque sur l’axe Bougouni-Bamako, pourquoi les gendarmes n’ont-ils pas escorté les deux cars ou même patrouiller ?

  Siaka DOUMBIA

Source : Aujourd’hui Mali

Suivez-nous sur Facebook sur