Assassinat du Journaliste Ahmed Hussein et disparition du Journaliste Birama TOURE: Les gouvernements ghanéen et malien au pilori

Le 8e FILEP (Festival international de la liberté d’expression et de presse) tenue les 25, 26, 27, à Ouagadougou a lancé deux appels au Gouvernement de la République du Ghana sur l’assassinat du Journaliste Ahmed Hussein, et au Gouvernement de la République du Mali, suite à la disparition du Journaliste Birama TOURE. Il lance un appel solennel au gouvernement de la république du Ghana à « prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre de rechercher, juger et punir les auteurs de cet assassinat à la hauteur de leur forfait » ; et au gouvernement de la République du Mali à « prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire la lumière sur cette situation ». Nous publions ci-dessous ces deux appels aux gouvernements ghanéen et malien.

Appel au Gouvernement de la République du Ghana sur l’assassinat du Journaliste Ahmed Hussein

Dans la nuit du 16 au 17 janvier 2019, le Journaliste d’investigation Ahmed HUSSEIN a été assassiné en plein cœur de la capitale Ghanéenne. Le journaliste avait été publiquement menacé par un député sur les chaines d’une télévision. Plus de 9 mois après cet odieux assassinat, sa famille et l’ensemble de la presse africaine attendent toujours que justice lui soit rendue.

les participants de la 8ème Edition du Festival international de la liberté d’expression et de presse (FILEP), réunis à Ouagadougou du 25 au 27 septembre 2019 :

  • Lance un appel solennel au gouvernement de la république du Ghana à prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre à la rechercher, juger et punir les auteurs de cet assassinat à la hauteur de leur forfait ;
  • Invitent les confrères ghanéens et tous les défenseurs de la liberté de la presse à engager toute initiative susceptible de contribuer à la manifestation de la vérité et de la justice sur ce crime contre la presse ;
  • Interpellent tous les défenseurs de la liberté de la presse du continent sur l’impératif de soutenir activement cette quête de vérité et de justice.

Fait à Ouagadougou, le 27 septembre 2019

Le 8e FILEP

Suivez-nous sur Facebook sur