Après les événements du samedi à Sévaré, place aux excuses !

Au cours d’une rencontre initiée par le gouverneur de la région avec la société civile, le Gal Cissé et les épouses des militaires ont présenté des excuses à la MINUSMA. Le gouverneur a donné 72 heures à tous ceux qui ont dérobé des objets, de les ramener.

Suite aux attaques contre les positions de l’armée malienne dans la dernière nuit du mois de septembre, la ville de Sévaré avait été le théâtre de plusieurs manifestations qui se sont soldées par des violences et de pillage, le samedi 12 octobre dernier, des stocks de la force onusienne dans cette ville voisine de Mopti.

Les images des personnes transportant des objets pillés, ont inondé les réseaux sociaux provoquant ainsi l’indignation de beaucoup de maliens même parmi ceux qui avaient au départ soutenu les manifestants. Des vandalismes, qui auraient causé près de 600 millions de perte à la MINUSMA, ont été condamnés par les autorités nationales et par la MINUSMA elle-même.

En plus des condamnations et l’instauration d’un couvre-feu dans la ville, le gouverneur Cissé a convié les différentes parties le dimanche a une réunion au cours de laquelle, les épouses de militaires ont présenté des excuses à la force des notions unies, tout comme le gouverneur au nom des autorités maliennes. Le Gal Abdoulaye Cissé a également tenu à rappeler aux femmes, que leurs époux sont des soldats qui sont au service de la nation, et qu’ils seront donc déployés partout où le besoin se ferra sentir. Ensuite, il a donné 72 heures à tous ceux qui ont dérobé des objets de les ramener le plus vite, sinon ils risqueraient des poursuites. Les choses pillées peuvent être ramenées à leur place ou chez la famille fondatrice de la ville.

Selon des personnes contactées sur place, le retour des biens pillés est encours doucement, et le calme reine de nouveau dans les rues.

 

Saïdou Guindo (stagiare) 

Malijet

Suivez-nous sur Facebook sur