Après les actes de vandalisme contre le Camp de la Mission Onusienne à Mopti La CNDH invite les autorités judiciaires à diligenter les procédures appropriées pour identifier, poursuivre et punir les auteurs de ces actes

Dans  un communiqué daté du lundi 14 octobre dernier, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) déclare avoir suivi avec consternation l’escalade de violence ayant marqué les manifestations intervenues le samedi 12 octobre dernier à Sevaré, dans la Région de Mopti.

 

Aussi, elle a invité les autorités judiciaires à diligenter les procédures appropriées  pour identifier, poursuivre et punir les auteurs de ces actes.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur