Après la formation du nouveau gouvernement: Le Collectif 501 agents contractuels demande au Premier ministre de régulariser leur situation

Le Collectif des 501 agents contractuels du ministère de l’Economie et des finances s’est réjoui de la nomination de Dr Boubou Cissé au poste de Premier  ministre et de la signature de l’accord politique qui a donné naissance à un gouvernement de mission. Ces jeunes espèrent que cette équipe gouvernementale, qui a parmi ses missions l’emploi des jeunes, débloquera leur situation de recrutement annulée depuis 2016 par l’ex-Ministre du travail, Mme Diarra Raky Talla.  

 

Après une attente de près de quatre ans sans évolution dans leur dossier, les 501 agents contractuels, dont le recrutement a été annulé  » sans motif « , ont décidé de monter au créneau pour interpeller les autorités en charge de la fonction publique. C’est ainsi qu’ils ont demandé aux plus hautes autorités de s’impliquer pour l’application effective de la décision N°2016-001035/MTFP du 9 septembre 2016 relative à leur recrutement comme personnel d’appui au compte des services du ministère de l’Economie et des Finances.

Ils sont chauffeurs, agents de saisie, aides-comptables, volontaires de douanes, entre autres. Après plusieurs années de présence au sein des services du Département, ils ont fini par être recrutés par décision N°2016-001035/MTFP du 9 septembre 2016, au compte du ministère de l’Economie et des Finances et attendaient d’être affectés. Ils ont tous reçu leur numéro matricule.

Selon le Secrétaire général du Collectif, Demba Sissoko, ce n’est qu’au moment d’aller faire la prise de service que lui et les autres membres du collectifs ont été informés que leur recrutement est annulé. En effet, par décision, en date du 25 octobre 2016, l’ancienne Ministre du Travail et de la Fonction Publique est revenue sur cette décision. Le désenchantement fut grand pour ces centaines de jeunes qui espéraient enfin être sortis du chômage.

Ces jeunes ne savent plus à quel Saint se vouer. Depuis près de quatre ans, ils sont partagés entre colère, incertitudes et indignation. Ces agents contractuels disent avoir frappé à toutes les portes pour obtenir la régularisation de leur situation. En vain.

Pour sa part, le porte-parole du groupe dira que « nous avons soutenu le Président de la République dans son élection et dans toutes ses actions. Tous nos efforts ne nous ont valu aucune récompense. Nous voulons tout simplement l’application de la décision  N°2016-001035/MTFP du 9 septembre 2016 pour nous permettre de sortir de cette situation« , a-t-il précisé.

Y. K

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur